Piratage : le PSN et le Xbox Live K.O pour Noël

Un joyeux Noël pour tous les joueurs. Dès le 25 décembre, à peine les nouveaux jeux déballés, ceux-ci ont dû faire face à des pannes sur les serveurs de Sony et de Microsoft.

Jeudi dernier, alors que tout le monde était à la fête, les serveurs du Xbox Live de Microsoft et du PlayStation Network de Sony ont connu de sévères pannes dues à un piratage massif. Les hackers, qui se font appeler la LizardSquad, ont ainsi empêché le téléchargement de nouveaux logiciels ou l’accès aux modes multijoueurs de jeux sur PS3, PS Vita, PS4, Xbox 360 ou Xbox One, le tout via une attaque par déni de service distribué (DDoS).

L’attaque a finalement duré plusieurs jours LizardSquad s’évertuant à saturer les serveurs de Sony et de Microsoft de demandes afin de les faire à nouveau tomber. Les pirates, qui disent agir pour le « lulz » (la plaisanterie), ont également affirmé à Sky News avoir de véritables revendications : « Ces entreprises se font des dizaines de millions de dollars chaque mois grâce aux frais d’abonnement, sans compter les achats des joueurs. Elles devraient avoir largement assez de financement pour se protéger contre les attaques. Et si elles ne le peuvent pas, je ne pense pas qu’elles fassent quoi que ce soit sur d’autres niveaux de sécurité ».

Finalement, les revendications n’auront pas tenu face aux propositions de Kim Dotcom. Le fondateur de Mega, lui-même joueur de FPS, a en effet proposé un accord à LizardSquad afin qu’ils arrêtent leur piratage. Le 26 décembre, il leur a donc offert 3000 accès premium, d’une valeur de 99 dollars chacun, à son site d’hébergement de fichier, Mega.co, en échange de la fin des attaques.

Ce lundi, certaines consoles ne pouvaient toujours pas accéder au PlayStation Network, mais l’attaque semble en majorité résolue.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire