La nanotechnologie au service des pansements


Des chercheurs ont récemment développé une nouvelle technique de bandage. Basé sur la nanotechnologie, le procédé utilise un pansement liquide à appliquer en spray pour soigner les blessures. Un moyen innovant d’éviter la chirurgie et les points de suture.

On doit ce bandage cicatrisant aux scientifiques de l’Université du Maryland. Le système se base sur l’utilisation de fibres nanotechnologiques et biodégradables, présentées sous forme de spray à projeter à l’aide d’un aérographe classique. Les chercheurs sont donc parvenus à appliquer une couche de 370 fibres nanotechnologiques sur une plaie avec un pistolet à peinture. En plus d’être efficace, une telle méthode d’application a pour avantage de ne pas endommager les tissus. En effet, l’acétone contenue dans le bandage nanotechnologique s’évapore avant de toucher la peau.

Les tests ont été effectués sur divers organes d’un porc que les scientifiques ont incisés expressément. Le résultat a été à la hauteur des attentes puisque le système a pu panser les plaies et donner lieu à une cicatrisation complète au bout de 42 jours. La prochaine étape consiste à tester ce bandage nanotechnologie en clinique, afin de mieux traiter les plaies profondes ou les blessures chirurgicales.


Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire