Un chimiste réinvente le papier réinscriptible

Même le papier évolue avec la technologie. En illustre l’invention d’un chimiste de l’université de Riverside (en Californie). Il s’agit d’un papier réinscriptible que l’on peut effacer et réutiliser à plusieurs reprises.

Développé par Yadong Yin, ce papier d’un nouveau genre est présenté sous forme d’une feuille opaque et souple. Le concept a pour but de limiter le gaspillage tout en optimisant les possibilités de réutilisation. Ici, le concepteur se base sur les propriétés chimiques d’une encre spécifique. Le fonctionnement est simple : imprimer sur une feuille vierge via des UV et effacer le contenu via la chaleur. Il suffit de placer un patron contenant le texte sur le papier réinscriptible et son exposition à la lumière UV fera apparaître l’impression.  Pour effacer l’impression et utiliser le papier de nouveau, l’utilisateur peut l’exposer à une température de 115°C. En outre, ce papier réinscriptible ne nécessite pas d’encre additionnelle lors de l’impression.

Pour l’instant, le prototype peut être réutilisé 20 fois sans perdre en qualité et en contraste et les textes restent visibles durant trois jours en condition normale. Plus tard, son concepteur envisage d’étendre sa capacité à 100 cycles d’impression.


Papier réinscriptible

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire