Parrot présente deux nouveaux drones

Le CES est traditionnellement le salon où Parrot dévoile ses nouveaux produits. L’année dernière, c’était le Flower Power qui avait créé la surprise, un objet dédié à l’entretien des plantes. Pour l’édition 2014, la marque française renoue avec l’un de ses plus grands succès : les drones. Quatre années après le premier AR.Drone, suivi deux années plus tard d’une nouvelle version, le rythme est donc assez régulier. Mais cette fois, ce n’est pas une, mais bien deux nouveautés qui sont présentées.

La première, c’est le Mini Drone. Cette version fortement réduite de l’AR.Drone (70 grammes !) en reprend les grandes lignes. Il s’agit toujours d’un quadricopter que l’on pilote à l’aide d’une application pour smartphone et tablette, mais il affiche tout de même quelques différences notables avec son grand frère. Là où ce dernier se destine plus aux grands espaces, le Mini Drone privilégie les intérieurs. Un environnement propice pour voler, mais également rouler. Deux grandes roues sont fixées sur chaque coté du drone avec un intérêt double : protéger les hélices lors des chocs, mais surtout, permettre à l’appareil de rouler au sol, jusque sur les murs et même au plafond ! L’autonomie est prévue pour l’instant à 6/7 minutes, tandis que la connectivité est assurée par la dernière norme Bluetooth 4 Low Energy, ce qui limite la portée à une dizaine de mètres (suffisant pour un environnement intérieur).

Robot sauteur

La seconde est encore plus intrigante, car elle sort réellement des sentiers battus : le Jumping Sumo. Ce petit robot est en mesure de se déplacer de manière tout à fait conventionnelle, c’est-à-dire en roulant, mais peut aussi sauter. Son ressort et ses deux roues indépendantes en caoutchouc lui assurent une portée d’environ 1 mètre de hauteur tandis que son rythme est des plus véloces : il peut prendre des virages à très haute vitesse et peut même tourner sur lui même. Sur le même principe que les autres drones de la firme, le Juming Sumo se pilote à l’aide d’une application, mais la connectivité est cette fois assurée par le WiFi. La portée est tout de suite plus importante, jusqu’à 50 mètres. L’autonomie est elle aussi plus grande, environ 20 minutes. Surtout, une petite caméra QVGA est placée sur le robot afin de suivre son évolution.

Aucun de ces deux drones n’est encore totalement terminé, ce qui explique que l’on n’a pas encore de date précise de lancement ni de prix, bien que Parrot se risque à parler d’une arrivée dans le courant de l’année.

Parrot MiniDrone

Retrouvez toute l'actualité du CES 2014

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire