Parrot : une armée de mini-drones débarque sur terre en l'air et dans l'eau

La marque française Parrot, qui s’est spécialisée dans les drones grand public, a ajouté de nouveaux membres à sa gamme de mini-drones. En plus des Jumping Sumo et Rolling Spider, lancés l’an dernier, trois nouveaux modèles (et leurs déclinaisons) font leur apparition.

Lire : Parrot lance deux MiniDrones : Jumping Sumo et Rolling Spider

Jumping Drone

Parrot MiniDrones - Jumping Race

Le premier, Jumping Drone, est disponible en deux versions commercialisées toutes deux 199 euros :

  • Jumping Nights, peut, grâce à des LED intégrés, éclairer des zones d’ombres afin d’y évoluer sans risque
  • Jumping Race, fait l’impasse sur les LED, mais sa vitesse de déplacement est supérieure : 13 km/h, contre 7 km/h

Le contrôle de ces petits engins roulant se fait depuis un smartphone, en liaison WiFi, jusqu’à 50 mètres et pendant les 20 minutes qu’autorise la batterie. À l’intérieur de ces deux déclinaisons, 4 Go de stockage sont accessibles afin d’enregistrer des clips vidéo via la caméra VGA placée en façade. Pour le reste, ils reprennent les capacités du Sumo, à savoir des sauts jusqu’à 80 cm de hauteur ou encore des virages à angle droit.

Airborne

Parrot MiniDrones - Airborne Night

Le second répond au nom de Airborne. Il est cette fois question de connexion Bluetooth plutôt que WiFi, ce qui fait reculer la portée du contrôle à seulement 20 mètres. Ici encore, deux versions sont disponibles :

  • Airborne Night, dédié au monde la nuit, avec des LED pour se repérer dans les airs
  • Airborne Cargo, capable de transporter des petites charges grâce sur sa plateforme intégrée

Ces deux quadricopters, capables de réaliser des loopings et autres acrobaties, peuvent atteindre les 18 km/h et sont disponibles pour 129 euros. L’autonomie est de 9 minutes dans les deux cas, tandis que la charge de la batterie 550 mAh ne prendrait que 25 minutes.

Hydrofoil

Parrot MiniDrones - Hydrofoil

La dernière nouveauté est plus atypique : l’Hydrofoil. Il s’agit d’un drone marin qui, une fois arrimé à une coque flottante, peut se déplacer sur l’eau jusqu’à 10 km/h. Son agilité lui permet de réaliser des virages avec célérité, mais attention ici encore à la portée : elle n’est que de 20 mètres, la faute à une connexion Bluetooth. Son tarif est de 169 euros et l’autonomie est identique aux Airborne, à savoir 9 minutes.

Tous ces drones seront disponibles à partir du mois de juillet prochain

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Papounet17000
    Hydrofoil

    Comment ça se passe s'il se retourne, est-ce que le drone à hélices est étanche ou faut il acheter des mouchoirs ?
    0