Une compagnie d'assurance fournit 50.000 Apple Watch à ses employés

Afin de permettre à ses assurés d’accéder aux nombreuses fonctionnalités « santé et bien-être » offertes par les objets connectés, la mutuelle de santé Aetna décide de mettre à la disposition de quelques grandes entreprises et leurs employés des montres connectées Apple, et ce dès la saison d’inscription qui débutera cet automne. Ce faisant, la compagnie d’assurance se propose de couvrir une « partie importante » du coût de l’Apple Watch et d’établir un échéancier pour prélever le reste sur le salaire mensuel des intéressés.

Une initiative qui n’est pas totalement étrangère au fait qu’Aetna a récemment signé un partenariat avec la firme de Cupertino. En effet, la compagnie d’assurance est en train de développer de diverses « applications optimisées pour la santé » qui seront disponibles uniquement sur iOS. Il s’agit notamment d’apps de suivi des soins, de surveillance de traitement, de facturation médicale, mais aussi de plans de santé, que les clients d’Aetna pourront notamment consulter via l’Apple Watch subventionnée.

>>> Lire aussi Apple Watch : les meilleures applications gratuites

Il s’agit de la première collaboration d’Apple avec un assureur, et certainement le début d’une longue série. Dans un communiqué, le PDG d’Apple, Tim Cook,  déclare d’ailleurs : « Nous sommes ravis qu’Aetna aide ses clients et ses employés à prendre un plus grand contrôle sur leur santé grâce à Apple Watch. Cette initiative d’Aetna sera une force puissante permettant de créer de meilleures expériences client en matière de soins de santé et nous sommes impatients de travailler avec Aetna pour les réaliser. »

Dans le cadre du partenariat, 50.000 employés d'Aetna se verront offrir (gratuitement) une Apple Watch et ouvriront la voie au « programme de remboursement bien-être » de l'assureur. Précisons qu’Aetna assure 46.3 millions de personnes aux États-Unis.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire