Le Parti Pirate russe propose son aide à la NASA

Cela ne vous aura pas échappé : le manque de fonds du gouvernement américain a poussé le congrès, la semaine dernière, à voter la suspension de nombreuses activités afin de réaliser des économies. Parmi les victimes de cette décision se trouve, entre autres, la NASA. Si cette dernière fonctionne toujours, c’est à un rythme bien plus réduit, puisque même son site et son compte Twitter sont en berne depuis près d’une semaine. Mais le Parti Pirate russe a la solution : héberger ses activités le temps que les États-Unis retrouve un certain équilibre financier.

« Nous voudrions vous offrir une collocation à toute épreuve, ou des serveurs dédiés sur notre plateforme d’hébergement jusqu’à la fin de cette crise », explique le parti dans un communiqué publié sur son site. « Nous sommes des défenseurs de la vie privée sur Internet, c’est pourquoi vous n’aurez pas à vous inquiéter de PRISM, ou d’autres activités illégales. Votre trafic, votre activité et l’activité de vos utilisateurs sera en sécurité. »

Au-delà du sarcasme qui se cache derrière une telle proposition, le Parti Pirate russe ne manque toutefois pas de faire parler de lui. Ce parti est représenté dans 48 régions en Russie, avec 5000 membres et au moins 30 000 partisans, selon ses propres comptes. Enfin, la date d’une telle proposition n’est peut-être pas un hasard, puisque la NASA était censée fêter son 55ème anniversaire cette semaine.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire