Amélia, 24 ans, pirate et députée européenne

Le parlement européen de Bruxelles va bientôt accueillir un membre du Parti Pirate suédois, Amelia Andersdotter. À 24 ans, elle sera la plus jeune parlementaire à siéger à Bruxelles.

Bien que son élection au parlement a eu lieu il y a plus de deux ans, Amelia Andersdotter a du attendre cette année pour que les procédures nécessaires arrivent à terme. Elle prendra donc son siège le mois prochain, avec 17 autres nouveaux parlementaires. Européenne convaincue, Andersdotter veut se concentrer, entre autres, sur le domaine des télécommunications en Europe : « l’approche européenne au niveau des lois sur la concurrence doit être changée, ne serait-ce qu’un peu. Par exemple pour une meilleure adaptation au secteur. Le manque de véritable contrôle d’une intégration verticale crée une situation dans laquelle Telcos (ou d’autres entreprises) possède tout, de la connexion au service de musique en streaming, ce n’est pas bon. (...) À l’heure actuelle, ce genre de cas est plutôt encouragé que régulé, et cela crée un déséquilibre entre le propriétaire des infrastructures (dans ce cas) et les utilisateurs. »

Le parti pirate suédois, qui a été créé en 2006 et fut le premier du genre en Europe, prouve ainsi sa popularité et sa crédibilité en tant que parti politique. Il s’agit du deuxième siège au parlement européen attribué à un membre de ce parti. En Allemagne, le Parti Pirate local obtient également des résultats de plus en plus impoirtants.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
11 commentaires