Lasso : le passeport numérique libre

Infos-du-Net.comCes mots sont-ils compatibles ? Peut on identifier l'utilisateur à tous les niveaux et garantir également sa liberté ? Entr’Ouvert ne prétend pas donner la réponse à cette question avec la sortie de la version 0.6.5 de son outil, mais plutôt donner au moins le choix.

Auparavant vous aviez le passeport Microsoft (utilisé par Hotmail, abandonné par eBay) , et c'était à peu près tout. Liberty Alliance Single Sign On se veut une alternative crédible et sous licence GPL. Écrite en C et se basant sur des bibliothèques XML, elle est extrêmement versatile puisque compatible avec Mac, Linux et Windows et interfaçable avec les langages C, C++, ColdFusion, Java, PHP, Perl et Python.

Pour l'utilisateur, cela permettrait de gagner en facilité et rapidité d'évolution en passant outre les phases l'authentification, en toute sécurité. Pour l'administrateur, c'est un moyen puissant de contrôler les entrées et sorties sur son système. Reste à savoir si les adeptes des logiciels libres, souvent défenseurs de la vie privée, vont applaudir l'efficacité de l'outsider ou le considérer comme d'autant plus menaçant.

Source : TooLinux
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Cascou
    Passport.net... ou comment se faire hacker tous ses comptes très facilement, une révolution pour les lameurs en tout genre. ;)
    D'autant plus que de nombreux site utilisant passport.net ne fonctionne que sous IE.
    :-?
    0