FreeBSD abordable ? Bienvenue PC-BSD !

Infos-du-Net.comL'écrasante majorité des utilisateurs actuels de PC ne connaissent en tout et pour tout qu'un seul système d'exploitation. Il ne me semble d'ailleurs pas faux d'affirmer que pour une partie non négligeable des utilisateurs, seul Microsoft Windows XP existe.

Rares sont ceux qui connaissent le monde extérieur à Windows, mis à part Mac OS qui est connu de tous. Et dont les dernières versions, à savoir la série X, est particulièrement plébiscité par les utilisateurs.

Parmi ces derniers, rares sont ceux qui ont connaissance des fondements même de leur système, ce qui prévaut également soit dit en passant pour Windows. Une brève recherche vous le confirmera, Mac OS X est en partie basée sur FreeBSD. D'ailleurs, Apple l'affiche fièrement sur son site : on y lit que Mac OS X se base sur FreeBSD, et tourne sous un micro-noyau Mach 3.0. Les micro-noyaux sont parmi les dernières technologies en terme de développement de noyau. Le projet GNU travaille aussi sur un micro-noyau, dans le but au final de remplacer le noyau Linux, et ainsi arriver au bout de l'idée originelle : un système entièrement libre, GNU. Ceux qui sont intéressés par le concept trouveront dans les liens des choses intéressantes.

Par ailleurs, l'influence des BSD sur le monde de l'informatique a été déterminant, et en partie pour imposer l'Internet tel que nous le connaissons : c'est grâce au succès universitaire de la distribution de Berkeley, et plus particulièrement à sa pile réseau TCP/IP, que s'est répandu le protocole aujourd'hui mondialement utilisé. Et ceci, durant les années 1980. Mais il n'y a pas que Mac OS X qui utilise en partie BSD. Nombre de matériels embarqués l'utilisent, souvent des versions modifiées de FreeBSD, grâce à sa capacité à monter en charge, à être performant (FreeBSD clame haut et fort "The Power to Serve."), et, surtout, à sa licence.

Reprenons donc l'histoire des BSD. En 1975 sort la version 6 d'Unix. À partir de celle-ci naissent 3BSD et BSD, en parallèle. Laissons évoluer tout ce petit monde jusqu'en juin 1991. Premier nouvelle d'importance, 4.3BSD NET/2 donne naissance à plusieurs branches : NetBSD, 4.4BSD Alpha, 386BSD et BSD/386 Alpha. La suite devient de plus en plus complexe à décrire, ainsi la généalogie graphique est plus facile à lire. Pour résumer, nous dirons qu'un deuxième schisme important à lieu à l'époque de 4.4BSD Lite2, qui sera la dernière version faite par l'Université de Berkeley, en juin 1995, donne naissance (ou redonne du code) à : FreeBSD 3.0, NetBSD 1.3, Rhapsody, OpenBSD 2.0 et BSD/OS 3.0. Rhapsody continuera d'évoluer dans son coin, récupérera du code de NetBSD 1.4, pour former Darwin, directement à l'origine de Mac OS X.0. Les autres distributions continuent à évoluer dans leur direction chacune, sans échange de code majeur. Cependant, Mac OS X continuera à régulièrement se synchroniser sur les sources de FreeBSD. En fait, à l'heure actuelle, c'est principalement le projet FreeBSD qui sert de départ à d'autres projets. Et parmi ces projets, il y en a un qui vient d'atteindre une maturité certaine.

PC-BSD (Personal Computing), a pour ambition de fournir une distribution basée sur FreeBSD, simple à installer, à utiliser et à maintenir. Et notons le, clairement orienté utilisation personnelle. Son processus d'installation diffère peu des distributions Linux grand public telles que Mandriva ou Fedora, à la différence majeure que, et toujours dans l'esprit BSD, la distribution tient sur 2 CD. En fait, on peut même dire Un, le deuxième ne servant "que" pour la localisation des programmes (i.e. leur traduction). Vous n'avez donc quasiment rien à faire, si ce n'est choisir la langue et votre clavier, suivre l'assistant de partitionnement (ce qui est le plus souvent le plus complexe à l'installation d'une distribution BSD), et attendre. Une vingtaine de minutes plus tard, votre système vous demande un mot de passe administrateur, un compte utilisateur et un mot de passe pour ce compte utilisateur normal.
Quelques instants plus tard vous pourrez découvrir votre bureau KDE 3.4. Mais, PC-BSD ne s'est pas uniquement contenté de faire une installation jolie. Traditionnellement, les systèmes BSD utilisent un système de "ports", séparés du système de base, où sont disponibles pléthore de logiciels, que vous devez compiler (mais ceci reste assez simple à faire).

Là, PC-BSD reste compatible avec les ports FreeBSD, mais surtout propose un système de paquets : pbiDIR. L'installation de ces paquets est décrite, en images, et en anglais, sur le site de PC-BSD : http://www.pcbsd.org/?p=pmscreens. L'offre logicielle est par ailleurs assez imposante, puisque le plioir propose des logiciels classiques (comme Firefox, Skype, ou OpenOffice 2.0), mais on y trouve également Opera, des clients peer-to-peer comme aMule ou KTorrent, ou bien encore les pilotes graphiques nVidia !. Comme toute FreeBSD, elle permet de plus la compatibilité binaire avec Linux, vous permettant ainsi de profiter de binaires Linux sous FreeBSD. Testé et approuvé !
En plus de ce système de paquets, PC-BSD propose des assistants graphiques pour configurer les services et la machine, comme la gestion des utilisateurs, la configuration de l'affichage graphique, la configuration des périphériques de pointage, la mise à jour en ligne, la configuration du réseau, la configuration des imprimantes, le réglage du son, les paramètres systèmes (par exemple, modification du noyau).
Cette distribution, pour le moment disponible en version 1.0-rc1, a tout les atouts pour jouer un rôle majeur. Uniquement dédiée aux architectures x86, la feuille de route prévoie entre autre le support de l'architecture amd64/em64t pour le lancement de la version 1.0 finale.

Liens :
Télécharger PC-BSD
Le site de PC-BSD (en)
Conférence sur le GNU/Hurd, aux rencontres mondiales du logiciel libre, en 2005, à Dijon (en)
Bases Unix de Mac OS X chez Apple (en)
Microkernel-based OS Efforts (en)
Généalogie des BSD (en)
Processus d'installation en images (en)
Le site de FreeBSD (fr)
PC-BSD France
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
77 commentaires
    Votre commentaire
  • truenicoco
    ca doit valoir le coup d'essayer...

    quelqu'un sait si ca tourne correctement sur des tres vieux ordis (genre Pentium 100...) ?
    0
  • aurelie@IDN
    Magnifique article, très complet, comme je les aime. Ca m'a donné envie d'essayer pour la peine.
    0
  • dilibouille
    C'est vrai très bel article Lissyx !

    ...et c'est vrai aussi que ça fait envie de le tenter en "mutli-boot" bien sur pour voir.

    :-P
    0