Des records de pixels pour les reflex de chez Pentax

Pentax K200DLe constructeur japonais bien connu pour ses appareils photo vient de présenter sa nouvelle gamme de reflex numériques, qui succède aux K10D et K100D. A cette occasion, les nouveaux modèles connaissent de nombreuses évolutions à l’image des capteurs qui passent de 6 et 10,2 mégapixels à 10 et 14,6 mégapixels.

À la recherche du succès de ses pères

Pentax K20DLes K20D et K200D veulent marcher sur les traces des précédents modèles qui ont remporté un certain succès. À ce titre, ils disposent de quelques atouts séduisants tels qu’un écran relativement grand avec ses 2,7 pouces de diagonale et la capacité à servir de viseur numérique ou encore les différentes technologies intégrées : nous pouvons citer notamment la stabilisation mécanique d’image, système de nettoyage du capteur, onze collimateurs autofocus simultanés ou encore leur boîtier renforcé.

Des monstres photographiques

Les deux appareils mesurent 133,5 x 95 x 74 mm pour un poids de 630 grammes nus pour le K200D, contre 141,5 x 101 x 70 mm pour 715 grammes à nu pour le K20D. Ces appareils acceptent les cartes SD et SDHC et vont être disponibles au mois de février pour respectivement 699 € et 1199 € boîtier nu.

Pentax K20DPentax K200D

Zoom sur les K20D et K200D de Pentax
On va aimer On va regretter
L’autofocus -
Le technologie DRE (Dynamic Range Enlargement) -
L’écran plus large et « LiveView) -

Notre avis : Les deux nouveaux modèles de reflex de Pentax sont dans la moyenne haute de ce qui se fait aujourd’hui en termes de reflex numériques. Haute, parce que par exemple l’Alpha 700 de Sony reste un peu en dessous pour le même prix. En effet, contrairement à ses concurrents tels que Canon, Nikon ou encore Pentax ici, l’Alpha 700 reste sur un capteur à 12 bits contre 14 bits. A ce titre, le traitement d’image est sensiblement moins précis bien qu’il soit également doté de fonction d’amélioration des contrastes tout comme les appareils de la concurrence.