L'Etoile Noire bouleverse le système de pétitions de la Maison Blanche

Depuis le lancement de son service de pétitions en ligne « We the People » sur son site, la Maison Blanche s’est imposé comme règle de répondre à toutes celles qui dépassent 25 000 signataires. Cette mesure a été prise comme un encouragement pour utiliser ce moyen d’expression, mais après avoir eu à faire à un certain nombre de plaisanteries, le gouvernement a décidé de remonter la barre à 100 000 signatures.


Parmi les pétitions « blague » auxquelles la Maison Blanche a ainsi dû répondre, on en compte par exemple une qui réclamait la déportation de l’animateur britannique Piers Morgans, qui a depuis 2011 sa propre émission sur la chaîne CNN. Dans un autre registre, la pétition sur la création d’une Étoile noire, inspirée de la saga Star Wars, en taille réelle, a également dû être examinée par le gouvernement américain. Il y a répondu très sérieusement pour y apporter une réponse polie, mais négative, expliquant que le coût (850 billiards, soit 850 millions de milliards de dollars) serait beaucoup trop important pour être réaliste, et que l’administration Obama « ne soutient pas l’idée de détruire des planètes ».


En multipliant par quatre le nombre de signatures requises pour qu’une pétition en ligne soit examinée, la Maison Blanche espère ainsi éviter d’avoir à traiter les plaisanteries de mauvais goût. Pour l’heure, très peu de pétitions ont passé ce cap.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire