Pfizer poursuit des pharmacies en ligne pour contrer le spam.

Pfizer, le fabricant du Viagra, a décidé de poursuivre en justice plusieurs dizaines de pharmacies en ligne, pour stopper la vente de médicaments contrefaits et contribuer à diminuer le spam. Cette action fait suite à une enquête menée par Pfizer révélant que plus d'un quart des hommes croyaient à tort que l'entreprise est elle-même à l'origine des messages de spam sur le Viagra.

"Le spam sur le Viagra est une activité très rentable, car l'achat de médicaments en ligne permet d'éviter une visite parfois embarrassante à son médecin. Toute personne disposant d'un compte e-mail a de fortes chances de recevoir des messages de ce type. Il n'est donc pas surprenant que Pfizer en ait assez de voir les spammeurs pirater sa marque pour vendre de faux médicaments", commente Annie Gay, Directeur Général de Sophos France. "L'action en justice de Pfizer ne fera peut-être qu'écorner la montagne du spam, mais il est rassurant pour les internautes de voir de grandes entreprises user de leur poids pour ralentir le flot de ces messages indésirables."

La quantité de messages de spam en circulation continue à croître en dépit des tentatives des gouvernements de traiter la question par la législation. Sophos recommande donc aux entreprises et aux particuliers de prendre eux-mêmes les choses en main.

Des informations sur l'action en justice lancée par Pfizer sont disponibles sur le site Web de la société.

Source : ECHU.ORG
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • buddha9
    J'accepte bien volontiers de croire que l'action de Pfizer contre la vente en ligne de Viagra pourrait avoir pour conséquence une diminution des Spams, mais il serait hautement naif de croire que c'est là la motivation de l'industriel.
    Il est clair que la vente en ligne détourne, dans une certaine mesure, une part de la clientèle qui, sans cette source alternative d'approvisionnement, serait contrainte de se tourner vers le médecin/pharmacien.
    Mais lorsque j'écris "détourne, dans une certaine mesure", j'entends dénoncer le fait que sans la vente en ligne, certains hommes n'accéderaient tout simplement pas au "médicament", pour la simple raison que son prix de vente est prohibitif.
    Le problème de la vente en ligne n'est que la conséquence d'un abus de Pfizer qui pratique des tarifs déments (je ne peux pas croire qu'ils soient en rapport avec le coût ed production) et au passage profite sans vergogne aucune de la détresse des hommes en mal de puissance sexuelle.

    Que Pfizer abaisse ses prix de vente de manière significative et l'on verra du même coup les ventes de l'entreprise augmenter et baisser le nombre des spams et des offre sur Internet.

    A bon entendeur Salut
    0