Philae a trouvé des molécules organiques sur sa comète

Même si elle semble être mise en pause pour le moment, la mission Rosetta continue de faire parler d’elle. L’atterrisseur Philae, qui s’est posé le 12 novembre dernier sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko, y aurait en effet découvert la présente de molécules organiques.

C’est dans un rapport publié par l’agence spatiale allemande qui indique que des traces de matières organiques auraient été trouvées. Les premières mesures effectuées par l’atterrisseur montrent en effet la présence de molécules organiques, qui seraient présentes dans l’atmosphère de la comète. Si la nature de ces molécules organiques n’est pas encore connue avec précision, c’est un des principaux objectifs pour l’ESA, qui considère qu’il s’agit du « socle du développement » de la vie.

Si les analyses se poursuivent donc, il va pour l’instant être difficile d’obtenir plus de détails en provenance directe du robot Philae. Ce dernier a en effet connu quelques déboires depuis son arrivée sur la comète : après un dysfonctionnement des harpons censés maintenir l’atterrisseur en place, ce dernier a en effet rebondi sur près d’un kilomètre, avant de se trouver en équilibre au bord d’une falaise. Depuis, la position du robot reste encore à déterminer, son site d’atterrissage étant bien différent de celui prévu à l’origine, la caméra OSIRIS embarquée sur l’orbiteur Rosetta va donc devoir scruter la surface de la comète pour le retrouver.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire