Philae, un robot endormi sur sa comète

La mission de Philae est un véritable succès. Après 57 heures mouvementées passées sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko (Tchouri pour les intimes), ponctuées par plusieurs atterrissages, le valeureux petit robot est arrivé au bout de la première partie de sa mission, à plus de 500 millions de kilomètres de la Terre.

D’après les équipes en charge du projet, 80 % de son travail a été mené à bien : mesure de magnétisme, photo du sol, radiographie de l’intérieur de la comète ou encore analyse des molécules sur sa surface, un forage a même pu être effectué et les données transmises avec succès. Puis, comme prévu, sa batterie est arrivée au bout de sa capacité, plongeant alors Philae en hibernation.

Lire : La mission Rosetta est un succès : Philae s'est posé sur la comète

Il faudra maintenant attendre que ses batteries rechargeables soient alimentées grâce à ses panneaux solaires. Dans ses derniers moments éveillés, les scientifiques sont même parvenus à lui faire faire une manœuvre afin de l’exposer plus favorablement aux rayons du soleil.

Du côté des scientifiques, les récoltes du robot dépassent visiblement les attentes. Jean-Pierre Bibring, le responsable scientifique de Philae explique « Rien ne ressemble à ce qu’on avait prévu (…). On travaille, on n’arrête pas, c’est fabuleux. Un seul mot, c’est fabuleux ». Les données collectées sur la comète pourraient permettre de mieux comprendre les origines de la vie sur Terre, les comètes étant les objets les plus anciens du système solaire.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire