Avec le Df, Nikon renoue avec sa gamme vintage

Deux semaines après la présentation de son nouveau reflex milieu de gamme, le D5300, Nikon a dévoilé un nouvel appareil reprenant un design vintage et se voulant dans la continuité des racines de la marque japonaise.

Si Nikon est aujourd’hui le numéro 1 mondial de la photo numérique, ça fait maintenant plus de 10 ans que la firme avait abandonné ses boîtiers argentiques f dont le dernier modèle a été produit en 2006. Alors que la mode est aux design rétro et vintage, Nikon a ainsi dévoilé ce mardi son tout nouveau boîtier reflex dans la lignée des boîtiers argentiques, le Nikon Df.

Ce nouvel appareil de Nikon vise avant tout les nostalgiques des anciens appareils de la firme et mise essentiellement sur la possibilité d’utiliser tous les objectifs Nikkor produits par la firme depuis 1959. Par ailleurs, outre l’aspect rétro mis en avant par la firme japonaise, le Df se veut un concentré de ce que Nikon sait faire de mieux avec un capteur plein format CMOS de 16 mégapixels, identique à celui du D4, mais aussi une sensibilité capable de monter jusqu’à 204 800 ISO et un autofocus de 39 collimateurs. Si la plupart des réglages se font à l’aide de molettes dédiées, y compris pour l’exposition, la vitesse ou la sensibilité, Nikon n’en a pas oublié pour autant de proposer un écran de 3,2 pouces affichant 921 000 points en plus du viseur optique. Le tout pour un poids de 710 grammes sans batterie.

On peut néanmoins regretter quelques manques chez le Nikon Df. L’appareil ne propose en effet pas de filmer en vidéo, mais seulement de prendre des photos. Par ailleurs, aucun flash interne n’est intégré et le Wi-Fi et le GPS restent en option sous forme de dongles.

Le Nikon Df sera commercialisé en noir ou argenté à 2899 euros avec un objectif 50 mm à partir du 28 novembre pour 2 899 euros.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire