Stars nues : les auteurs du vol seront-ils arrêtés un jour ?

Fin août, un véritable scandale (nommé CelebGate ou Fappening), entachait la Toile : des photos volées de stars nues inondaient le Web. Ces clichés, pris par les stars en question, n'auraient jamais dû se retrouver sur le net. Une faille dans la sécurité des serveurs d'iCloud ou des mots de passe inefficaces en sont deux des causes potentielles, mais rien n'a permis pour l'instant d'établir avec certitude l'origine de cette fuite. Et pour l'instant, l'identité des responsables reste inconnue. Mais ont-ils une chance de se faire prendre un jour ?

Le FBI mène l'enquête depuis début septembre, mais l'agence n'a jusqu'alors rien révélé de ses investigations. Du côté d'Apple, on se dédouane en arguant qu'il s'agit d'un banal vol de mots de passe. Les stars auraient dû mieux protéger leur précieux sésame et les serveurs d'iCloud n'y seraient pour rien.

Un certain Bryan Hamade a été retrouvé, parce qu'il aurait tenté de vendre les photos des stars nues. Il s'est ensuite défendu en expliquant qu'il ne les avait pas lui-même volées mais juste récupérées sur le Net. Mais alors qui sont les véritables auteurs de ce leak et surtout, les responsables peuvent-ils encore agir en toute impunité et continuer à sévir encore longtemps ?

Personne n'est vraiment anonyme sur le web

Pour poster leurs photos, il est fortement probable que les cyberdélinquants se soient protégés depuis un cybercafé ou un restaurant, ou bien en dissimulant leur adresse IP, ou alors en se connectant au réseau TOR (un réseau conçu pour rendre anonymes les échanges internet).

Kate Upton, l'une des victimes du leak (The Three Stooges).Kate Upton, l'une des victimes du leak (The Three Stooges).Bref, les méthodes leur permettant de se cacher sur le Web et de rester anonymes sont nombreuses. Mais la (courte) histoire du web montre que jusqu'à présent, la plupart des cyberdélinquants se sont déjà fait prendre la main dans le sac au bout d'un moment. Selon Stéphane Bortzmeyer, ingénieur R&D et auteur du blog www.bortzmeyer.org, les pirates commettent toujours une erreur.

Ils se font généralement avoir pour une bêtise, un petit détail qui leur a échappé, et qui permettra de remonter leur piste. Ils aiment aussi se vanter de leurs actions, ce qui permet de les repérer plus facilement. Enfin, toujours d'après Stéphane Bortzmeyer, ils ne savent généralement pas s'arrêter, ce qui les conduit bien souvent à la faute, qui les fera tomber.

Le chronomètre est lancé

À la question de savoir dans combien de jours ou de semaines les coupables seront arrêtés, on peut répondre que tout dépend des moyens mis en œuvre. Mais ceux du FBI, qui travaille toujours sur l'affaire comme l'a confirmé la porte-parole Laura Aimmiller le week-end dernier, sont considérables. On peut imaginer que l'agence parvienne assez rapidement à mettre à la main sur les responsables du leak. Selon Stéphane Bortzmeyer, le seul moyen qu'auraient les cyberdélinquants d'échapper à la justice, serait d’œuvrer depuis un pays aux lois permissives et qui ferait traîner la procédure.

En réalité, il n'y a pas vraiment de moyens pour rester totalement anonyme sur le Web, même en faisant appel au réseau TOR ou lorsqu'on utilise une carte volée (pour enregistrer un nom de domaine comme EmmaYouAreNext.com, par exemple ?). Il y a toujours un moyen de remonter la piste d'un individu en traçant son IP, en recoupant les témoignages, en se faisant passer pour un cyberlinquant, etc. Elle est bel et bien finie l'époque où les forces de police n'étaient pas rompues aux nouvelles technologies. Tout n'est qu'une affaire de temps, finalement.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Nulys
    Citation:
    véritable scandale ( Fappening), entachait la Toile


    Quel classe!

    Mais d'un coté on s'en branle non? ( bon ça c'était moins classe)
    0