Deux scientifiques créent une pile surpuissante par accident

Deux scientifiques de l’Université de Californie, Richard Kaner et Maher El-Kady, ont fait la découverte d’un nouveau type de pile intéressant, puisque principalement constituée de carbone. Cette pile serait capable de stocker et de relâcher une très grande quantité d’énergie après un très court temps de charge.

C’est en essayant de créer du graphène que les deux scientifiques ont fait leur découverte. Le graphène est un cristal de carbone qui constitue le graphite, qui est lui-même utilisé notamment dans nos crayons à papier. Ce cristal n’a été clairement identifié et isolé qu’en 2004, par Andre Geim et Konstantin Novoselov, qui recevront en 2010 le prix Nobel de physique pour leur découverte. Pour créer du graphène, Richard Kaner et Maher El-Kady ont donc tenté une expérience, qui consiste à déposer de l’oxyde de graphite sous forme liquide sur la surface d’un CD, et de faire chauffer le tout au moyen du laser d’un graveur de disque. C’est en analysant le résultat que les deux scientifiques se sont rendu compte que la matière obtenue pouvait stocker de l’énergie.

Nouvelle expérience, donc : après avoir chargé pendant seulement trois secondes un morceau de carbone ainsi obtenu, ils ont pu alimenter une LED pendant plus de 5 minutes. Selon les découvreurs, ce « super-condensateur », comme ils l’appellent, serait capable de charger une batterie de smartphone en trente secondes et une batterie de voiture électrique en une minute. En outre, elle aurait une vitesse de charge « 100 à 1000 fois plus rapide qu’une batterie classique », tout en étant capable d’emmagasiner autant d’énergie sur une longue période. Notons enfin un détail loin d’être anodin : cette pile du futur serait complètement biodégradable, puisque créée à partir de carbone, un matériau naturel beaucoup moins dangereux que les métaux lourds et autres acides utilisés dans la plupart des piles et des batteries.

« C’est définitivement une découverte accidentelle, puisque nous avons obtenu ce résultat en tentant de créer autre chose », explique Richard Kaner, pour qui cette découverte « pourrait changer le monde ». 

La pile du futur

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires