Piratage : et si les chiffres étaient faux ?

Les chiffres du piratage sont contrefaits. C’est ce qu’affirme un rapport du Government Accountability Office (GAO). Pour la cour des comptes américaine, les majors se basent notamment sur un principe non prouvé pour chiffrer leurs pertes.

Un CD piraté = une vente perdue

Les maisons de disques américaines affirment notamment qu’un CD piraté serait égal à une vente perdue. Ce n’est pas du tout l’avis du GAO qui se base sur des travaux de chercheurs démontrant même que l’argent économisé par les pirates est au contraire réinvesti dans l’économie. Ce changement de poste de dépense crée même selon le rapport des emplois.

Ce principe de vente perdue à chaque piratage reste l’argument sur lequel se basent toutes les majors pour justifier leurs pertes et la mise en place de loi telle Hadopi. Encore récemment une étude de TERA Consultants démontrait que le partage de fichiers pouvait faire perdre un million d’emplois en Europe.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
25 commentaires
    Votre commentaire
  • MaxGix
    Des gars du gouvernement américain ont vu que le pirate achetait également, qu'est ce que ça va changer ? La fin des analyses bidons ?
    0
  • HyundaiMenuSelect
    Comment ils peuvent être vrais de toute façon ?

    Quand hier soir j'ai filé un MP3 à mon frère, y'avait un expert pour constater l'opération ? Et quand j'ai téléchargé pour la 18ème fois le même film parce qu'il y avait que des fakes et des rips de qualité pourrie, ils ont noté que ces 18 téléchargements ne valaient en réalité que pour un ? Et quand j'ai téléchargé un album y'a quelques jours, ils sont conscients que si le piratage n'existait pas je ne pourrais de toute façon pas me le payer ?

    C'est marrant comment les arguments viennent tous seuls pour démolir leurs statistiques, tant c'est approximatif et mal interprété...
    6
  • brakbabord
    Comment? L'argent serait investit autrement? Faudrait vite avertir les majors, pour qu'ils puissent vendre des lecteurs mp3, des platines DivX et compagnie pour se refaire.
    2