Votre compte eBay a été piraté ? Il est sans doute revendu pour 30 euros

Une dizaine de jours ont passé depuis l'alerte d'eBay concernant le piratage des mots de passe de ses utilisateurs. Jusqu'à présent, aucun signe des hackers ne s'était fait sentir, mais c'était sans compter sur leur volonté de gagner un peu d'argent et de répandre les précieux sésames à l'ensemble de la planète.

The Sun et International Business Times rapportent ainsi que les pirates ont mis en vente les identifiants et les mots de passe des utilisateurs d'eBay. Un hacker met en vente les sésames de 1000 comptes (dont les utilisateurs sont situés en Grande-Bretagne) pour 24,93 livres chacun, soit un peu plus de 30 euros par compte. La particularité de cette offre ? Tous les comptes piratés ont reçu des avis positifs. Un autre hacker propose quant à lui une offre illimitée pour 2.100 livres (2.585 euros). Les comptes ainsi piratés peuvent servir dans deux situations : faire monter les enchères de manière "crédible" pour un produit mis en vente à l'aide de plusieurs comptes disposant de nombreux avis positifs. Ou mettre en vente un faux article à l'aide d'un compte piraté (et possédant beaucoup d'avis positifs, afin de crédibiliser la vente), changer au passage la méthode de paiement, et attendre que l'argent arrive sans envoyer l'article en question, bien évidemment.

Depuis l'alerte, eBay a envoyé plusieurs messages de rappel à l'ensemble des internautes, afin de leur rappeler qu'il est urgent pour eux de changer leur mot de passe. La procédure est assez simple, puisqu'il suffit de se diriger dans la partie Paramètres du compte, et de se diriger dans les sous-menus Coordonnées > Mot de passe > Modifier. Si vous ne l'avez pas encore fait, appliquez ce changement dès à présent, il n'est peut-être pas trop tard. Mais finalement, les hackers ont de quoi faire avant de venir à bout de leur base de données, puisqu'au total, ce sont pas moins de 233 millions de comptes qui ont été récupérés.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire