1 € de taxe pour les internautes, le piratage "légalisé" ?

Pour la Sacem et l'Adami (une association de défense des artistes), taxer les FAI en augmentant de 1 euro l'abonnement mensuel permettrait de dédommager en partie les ayant-droits atteints par le piratage. La SNEP (Syndicat de l'édition phonographique) voit cela comme une légalisation du piratage.

Trouver une offre légale attractive

"Sur le principe, nous ne sommes pas d’accord : pour nous, cela revient à envoyer un signal qui dit : "c’est interdit de pirater, mais vous payez pour le piratage." Cela ne viendrait à l’idée de personne d’instaurer, par exemple, une taxe sur la drogue !", a déclaré le directeur du SNEP, David El Sayegh, au Monde.

La SNEP souhaite plutôt aller vers une offre légale attractive. Pour elle, c'est un très bon moyen de retenir les abonnés. Rappelons que, dans le cadre de la Mission Zelnik, la plateforme Création Public et Internet avait proposé en septembre dernier une taxe de 5 euros par mois sur l'abonnement Internet pour redorer le blason du téléchargement légal.

Hadopi : le téléchargement légal à 5 euros par mois ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
36 commentaires
    Votre commentaire
  • Kalou37@IDN
    C'est clair ! En gros :
    "Pourquoi j'irai télécharger un single légalement à 2€ alors que je paye une taxe pour le télécharger gratuitement !?"

    Avant on payait pour télécharger légalement, maintenant il faut payer pour ceux qui fraude gratuitement ?
    Je dis OK à condition que tout téléchargement soit considéré comme légal.
    3
  • twobib
    avant de contrer le piratage, qu'ils proposent des offres légales attractive et surtout simple d'accès. Tout le monde peut pouvait se rendre facilement dans un magasin et acheter un CD. En revanche, télécharger légalement, c'est même pas la peine que je demande comment on fait à mon père ou ma mère...
    3
  • Geis007
    " Cela ne viendrait à l’idée de personne d’instaurer, par exemple, une taxe sur la drogue !"
    D'ailleurs, ça ne viendrait à l'idée de personne de taxer les CD et les DVD sous prétexte qu'ils servent à copier des oeuvres protégées...
    9