L'industrie de la musique porte 754 plaintes aux États-Unis

La loterie continue pour les téléchargeurs dans l'illégalité du monde entier et cette fois-ci, ce sont pas moins de 754 tirés au sort qui devront rendre des compte à l'industrie de la musique qui a déposé une plainte contre eux ce mercredi.

Toutes ces personnes sont accusées d'avoir utilisé des programmes d'échange de données de type peer to peer dans le but d'échanger illégalement des fichiers musicaux sous copyright.

Depuis le mois de septembre 2003, ce sont pas moins de 14 000 plaintes qui ont été portées contre les téléchargeurs américains.

La RIAA (Recording Industry Association of America) vient de terminer les 754 dossiers qu'elle a déposé mercredi dans différents disctricts des USA.

Ces dossiers concernent autant de personnes accusées d'avoir illégalement téléchargé et partagé de la musique sous coyright sur internet.

Ces personnes sont localisées aux quatre coins des États-Unis, puisque les différentes plaintes concernent entre autres la Californie, le Missouri, New-York, la Pennsylvanie, le Colorado et Washington.

Bien que l'échange de fichiers musicaux semble en perte de vitesse en comparaison des films ou autres vidéos sur les réseaux peer to peer, la RIAA n'en démord pourtant pas et continue de poursuivre les quelques intrépides qui tentent encore de se procurer gratuitement leur musique.

Ainsi, 14 000 plaintes ont été déposées uniquement aux USA depuis le mois de septembre 2003, ce qui constitue une moyenne d'environ 583 plaintes par mois.

Ces plaintes se soldent le plus généralement par des accords à l'amiable, les accusés devant alors régler des dommages et intêrets à la RIAA.
Il est donc très rare de voir ce genre d'affaire arriver devant le tribunal, d'autant que la peine pour ce genre de délit peut atteindre plusieurs mois de prison et une amende salée.

Source : Reuters
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
21 commentaires
    Votre commentaire
  • ssj4gokusama
    ils vont loin! c'est eux qui devraient etre en prison
    0
  • sam1er
    Je trouve plutôt qu'ils ont raison. La plupart des disques téléchargés peuvent être acheté chez le distributeur le plus proche! Pour ceux qui ne sont quasiment pas distribués je dit pas mais sinon et bien encouragez ceux qui travaillent sur ces disques!
    0
  • sparklegamer@IDN
    Evidemment, ceux qui deposent des plaintes contre les telechargeurs ont des dollars jusqu'au sommet du crane !! ils se foutent des gens, tout ce qu'ils veulent c'est s'enrichir (encore plus), mais tout le monde n'a pas les moyens de se payer un single a 5€ pour avoir une seule chanson !!!!!! Le téléchargement illégal ( ce qui est gratuit est illégal bien évidemment), est pour moi, le seul moyen de lutter contre le prix des disques et des Singles trop élevés !!!
    0