Piratage chez Nintendo : intrusion dans les serveurs US

Après ceux de Sony, les serveurs de Nintendo of America ont été à leur tour victimes de piratage. Une intrusion qui ne semble toutefois pas avoir causé de pertes de données personnelles.

La division américaine de Nintendo l’a confirmé : des hackers se sont introduits sur ses serveurs. Mais contrairement à Sony, le constructeur ne déplore aucune perte de données : « Le serveur ne contient pas d’informations consommateurs. La protection des informations de nos clients est notre priorité absolue », affirme ainsi Nintendo.

Cette attaque fait suite à celle menée une nouvelle fois sur Sony le week-end dernier, après plusieurs épisodes importants du même genre. C’est le même groupe baptisé Lulzsec qui serait également à son origine comme il l’a revendiqué sur Twitter. Contrairement au hack mené contre Sony, Lulzsec n’a ici volé qu’un fichier pour prouver son intrusion. Cette dernière intervient toutefois au plus mauvais moment pour Nintendo qui doit présenter ce soir à l’E3 toutes ses nouveautés, dont une possible Wii 2.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire