8 ans de prison ferme pour trois pirates de bookmakers


En 2004 et 2005, trois hommes russes ont été arrêtés pour avoir dérobé plus de 2 millions de livres sterling (soit environ 3 millions d’euros) en moins de six mois à des bookmakers britanniques. En effet, les trois pirates menaçaient les bookmakers de bloquer leurs sites (à l’aide d’un spyware envoyé préalablement sur leurs serveurs) si ces derniers ne payaient pas une rançon. Pour illustré la situation, Anton Pakhomov du ministère public à pris pour exemple : "Le serveur du bookmaker sportif Canbet, qui refusa de payer 5.000 livres de rançon, a été bloqué durant les courses de la Breeders’ Cup, et la compagnie perdit plus de 100.000 livres par journée d’indisponibilité". Pour parvenir à l’arrestation de ces trois hommes, une division spécialisée de la police anglaise s’est jointe à Interpol, au FBI et au ministre de l’Intérieur russe.

Mercredi dernier, les trois hommes ont pu entendre leur jugement. Ils ont été condamnés à 8 ans de prison ferme et 100 000 roubles d’amende (soit environ 3 000 euros). Le plus étonnant dans l’histoire c’est que la majorité des bookmakers n’avaient pas porté plainte après s’être fait menacer, ce qui a sans doute encouragé ces hommes à continuer un peu plus à chaque fois.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
10 commentaires
    Votre commentaire
  • MaxGix
    3000€ d'amende pour avoir tiré plus de 3 millions d'euros... Enfin y a les 8 ans de prison à coté mais bon voila ^^

    Sinon c'est vraiment un spyware qu'ils envoyaient ? pas plutôt un virus, un trojan, ou une attaque DDOS, un truc un peu plus "lourd" qu"un spyware quoi ?
    0
  • tbdb
    Citation:
    Le plus étonnant dans l’histoire c’est que la majorité des bookmakers n’avaient pas porté plainte après s’être fait menacer, ce qui a sans doute encouragé ces hommes à continuer un peu plus à chaque fois.

    Tu m'étonnes !

    Ils sont pas un peu cons aussi les bookmakers: ils se font tranquillement prendre en cyber-hotage et ils disent rien...
    0
  • Kenelm
    Bah un spyware peut poser problème... Chez les bookmakers, y'ades sousous qui sont en jeu. Probablement des infos confidentielles sur les parieurs, numéros de comptes...
    0