Facebook, une mine de savoir pour cyberpirates

Facebook, MySpace et autres réseaux sociaux commencent à intéresser les pirates. En ligne de mire, les entreprises. Pour cause, 185 membres composent aujourd’hui le groupe « I have dossed around on Facebook all day and consequently have done no work » (j’ai passé toute la journée sur Facebook, donc je n’ai pas travaillé). Dans son rapport annuel sur les menaces de sécurité d’internet, Sophos pointe les énormes opportunités qu’offre Facebook aux pirates souhaitant collecter des données personnelles.

Une mine de données personnelles

On apprend ainsi qu’un sondage effectué par la même société a révélé qu’un employé sur 7 était connecté en permanence sur son profil Facebook pendant son travail. La société de systèmes antivirus a créé un faux profil, pour tester la vulnérabilité du système. Elle a récolté sans peine des données personnelles, dates de naissance, noms de famille et informations sur des sociétés employant les utilisateurs. L’un d’eux leur a même communiqué le nom de jeune fille de sa mère. Inquiétant lorsqu’on sait que la question est utilisée par beaucoup de sites internet en cas de perte de mot de passe.

Dis-moi qui tu es, j’entrerais dans tes comptes

En creusant un peu, il serait facile de retrouver le mot de passe utilisé par une personne lors de ses inscriptions à différents sites. 32 % des internautes se servent du même mot de passe pour l’ensemble des comptes créés ici et là sur le web. Un mot magique bien utile aux cybers criminels…

Fausses applications, malwares réels

Dans les réseaux sociaux, les applications proposées peuvent aussi être dangereuses. Ainsi, sur MySpace et Bebo, des pirates avaient réussi à installer des bannières publicitaires qui étaient en fait des trojansCheval de Troie. Logiciel qui, une fois installé par un utilisateur, prend le contrôle de l’ordinateur à son insu. Un trojan est un logiciel d’origine... collecteurs de données personnelles. Sur Facebook, 1 million de personnes se seraient inscrites à l’application « secret crush ». Elle vous proposait de vous révéler la personne qui vous aimait en secret, à condition d’inviter 5 amis à l’installer aussi. Personne n’a trouvé l’amour de cette façon puisque le programme renvoyait à une page invitant à télécharger un logiciel permettant l’envoi de pop up. Attention aux applications miracles…

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
    Votre commentaire
  • shooby
    ça de totue façon, dés que quelque chsoe a du succès en informatique, les pirates sont pas trop loin pour en proffiter !
    0
  • jetshoot
    Tout ça grace à la bétise des gens et de leur soif de rencontre. Comme disait la fontaine "Tout flateur vie audépend de celui qui l'écoute" cette leçon vaut bien un piratage ^^
    0
  • quecg2
    VIVE FACEBOOK ...
    0