Le pistolet marqueur d’ADN, future arme de la police anglaise ?

Une firme implantée en Angleterre a récemment dévoilé un pistolet d’un genre nouveau. Au lieu d’immobiliser quelqu’un, il permet de traquer son ADN pour une future identification.

Destiné aux forces de l’ordre, le pistolet ressemble à une arme en plastique orange bien qu’il dispose d’une fonctionnalité futuriste et plutôt préoccupante. Développé par Selectmark, il tire des pastilles vertes en guise de projectiles. Le fait est que ces "balles" sont des marqueurs biologiques d’ADN. Pesant à peine un gramme, chaque pastille possède une portée de 40 mètres. Une fois la cible touchée, un procédé à codage unique dénommé SelectDNA déposera une trace d’ADN synthétique, ce qui permettra d’inculper ou de disculper une personne selon le résultat obtenu plus tard lors de l'enquête. Le but d’un tel système est de permettre une arrestation a posteriori du suspect et une identification plus précise lors des enquêtes. Ainsi, en utilisant le pistolet, il est possible de marquer ses objets de valeurs avec une sorte de tatouage unique très discret.

Le prototype du pistolet marqueur d’ADN a été repéré durant le Shot Show 2013 de Las Vegas. La production à grande échelle n’est (heureusement) pas encore à l’ordre du jour.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire