De la vie sur une planète très très lointaine ?

Kepler-62f se trouve dans la constellation de la Lyre et elle est environ 40% plus grande que la Terre. Selon l’astrophysicienne Aomawa Shields, elle figure dans la liste des planètes susceptibles d'être rocheuses et pourrait ainsi avoir des océans. 62f fait partie d’un groupe de cinq planètes qui gravitent autour d’une étoile plus petite et plus froide que le Soleil. Parmi les cinq, elle est la plus éloignée.

Kepler-62f réunirait les conditions favorables à une forme de vie

Même si la découverte remonte à 2013, la mission Kepler n’a pas révélé des informations sur la composition de l’atmosphère. Ainsi, l’équipe de recherche a utilisé un logiciel de simulation appelé HNBody pour analyser les scénarios favorables à une forme de vie. En se basant sur le taux de dioxyde de carbone, ils ont trouvé que Kepler -62f est un bon candidat.

A titre d’information, l’atmosphère terrestre contient 0,04% de CO2. Étant donné que la distance entre 62f et son étoile est plus grande que celle entre la Terre et le Soleil, elle aurait besoin d’une plus grande concentration de dioxyde de carbone pour contenir un océan liquide et éviter une glaciation.  

Justement, Aomawa Shields souligne qu’une forte concentration de ce gaz à effet de serre serait possible sur Kepler-62f, elle est si éloignée de son étoile que les températures risquent d’être faibles. Or, une telle condition favorise l’accumulation de gaz carbonique dans la haute atmosphère. Bien sûr, il est nécessaire d’effectuer des prélèvements pour vérifier cette hypothèse et actuellement, aucune mission n’est prévue.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
    Votre commentaire
  • Geis007
    "aucune mission n’est prévue" ni même envisageable je suppose... À quelle distance de la Terre ? Combien de temps de voyage selon les scénarios les plus optimiste de progrès à venir dans le voyage spatial ?
    0
  • elodiemelodie
    "aucune mission n’est prévue ni même envisageable je suppose..."
    Sûrement par manque de volontaires :D

    "À quelle distance de la Terre ?"
    1 année-lumière = 9460528404879.4 kilomètres, fais la conversion pour 1 200 années-lumière.

    " Combien de temps de voyage ?"
    Je dirais..."longtemps".
    0
  • Letruffier
    En pratique, par propulsion laser il est possible d'atteindre 30 % de la vitesse de la lumière dès aujourd'hui. Ça risque quand même d'être long même à cette vitesse...
    0