Pleased, la plante cyborg qui surveille l’environnement


Et si les plantes pouvaient communiquer avec les humains ? A défaut de les parler, un projet en cours de développement pourrait y remédier. A mi-chemin entre nature et technologie, il consiste en la création d’une plante-cyborg. Officiant comme un biocapteur, elle fournira une rétroaction sur l’environnement.

PLEASED pour « PLants Employed As SEnsing Devices »  est un projet financé par l’Union Européenne. Le principe consiste à utiliser la sensibilité et les capacités de perception des plantes pour recueillir des données. Comme la plupart des organismes vivants, elle produit des signaux électriques en réponse aux stimuli externes. En classant ces signaux suivant les types de facteur, il est possible de déchiffrer les données récoltées. Les plantes deviennent ainsi des biocapteurs capables de mesurer autant de paramètres sur l’environnement : pollution, humidité, température, ensoleillement, acidité de la pluie ou détection de produit chimique dans l’engrais. Techniquement, la plante elle-même intègrera un petit dispositif électronique pour recueillir les signaux générés. L’analyse se fait en laboratoire pour l’évaluation de l’environnement local.

Si le projet suit son évolution, ses concepteurs envisagent de développer une base de données afin d’y répertorier les signaux électriques et les stimuli correspondant d’ici mai 2014.

Projet PLEASED

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire