Des plantes capables de détecter les bombes

Scanners, caméras, fouilles, la lutte contre le terrorisme a pris plusieurs visages assez intrusifs envers les personnes, spécialement depuis le 11 septembre 2001. Face à cela, il devient nécessaire de trouver une alternative à ces méthodes qui font peu cas du respect de la peronne. La solution la plus pertinente en vue nous vient du professeur de biologie June Medford, de l’Université de l’Etat du Colorado. Elle a découvert  que des plantes génétiquement modifiées peuvent réagir en présence de matériels explosifs. Plus exactement, les plantes blanchissent à vue d’œil instantanément. Selon elle : « Le but est de rendre les plantes aussi sensibles que la truffe d’un chien ». La DARPA et la DTRA, les deux agences du département de la défense des Etats-Unis financent actuellement le projet.

Si tout se passe comme prévu, les premières plantes seront fonctionnelles dans cinq ans. Il ne serait pas étonnant d’apercevoir des jardins détecteurs dans tous les établissements publics dans peu de temps.