Playboy lance son application pour iPhone

Jusqu’à maintenant, Apple s’était montré plutôt réticent à l’arrivée d’applications de charme sur son iPhone. Mais même ce précepte prude semble en train de changer, avec l’arrivée toute récente de l’application du magazine Playboy sur l’App Store.

Du charme dans l'iPhone

Les possesseurs d’iPhone et d’iPod touch vont pouvoir se rincer l’œil durant leurs trajets de métro grâce à l’application lancée par Playboy. Si les applications de ce genre sont rares, bien que déjà existantes sur l’App Store, il n’en est pas moins surprenant d’y voir débarquer une application signée par le géant américain du charme.



Playboy a toutefois dû faire preuve d’une certaine sagesse pour s’attirer les faveurs d’Apple, puisque l’application ne propose aucune image vraiment répréhensible, à savoir qu’elle ne contient aucune nudité. En revanche, les utilisateurs y trouveront les diverses rubriques du magazine comme les interviews, le conseiller ou encore les 20 questions, mais aussi des photos et des vidéos. Notons également que l’application, qui n’est pas encore disponible en France, fait partie des rares basées sur un abonnement, puisqu’après avoir payé le prix de l’application (1,99 dollar), l’utilisateur devra s'acquitter chaque mois de 1,99 $ pour accéder aux nouveaux numéros.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
8 commentaires
    Votre commentaire
  • MaxGix
    Un abonnement à playboy sans les filles nues :o
    3
  • raon
    La même sous Android svp, et pas besoin de censurer, google s'en fou!
    0
  • obi_one
    Citation:
    Mais même ce précepte prude semble en train de changer


    Peut-être parce que c'est un des éditeurs les plus connus, je sais pas ce qui me fait dire que c'est une rare exception et que les autres appli du même genre soit tout simplement rejeté !

    Petite question svp ? Comment ça marche financièrement pour les applis de l'Apple store ? une commission est prise par Apple ou la totalité revient au(x) développeur(s) ?
    0