La valise connectée Delsey est devenue réalité

Après plusieurs années de R&D et un sondage en ligne, Delsey a finalisé la fabrication de sa valise connectée, Pluggage. En 2014, lorsque la société a récolté l’avis des éventuels propriétaires, ils ont insisté sur l’intégration de trois éléments : un lecteur d’empreinte digitale, un système de géolocalisation et un indicateur de surcharge.

Pluggage vise à simplifier la vie des passagers

La présence d’un lecteur d’empreinte digitale permet d’ouvrir ou de verrouiller la valise par un simple contact ou avec un smarphone. Si elles constituent un gage de sécurité, les codes de sécurité représentent aussi une source de problèmes. Actuellement, il devient de  plus en plus difficile de s’en souvenir et lorsqu’on les oublie, il faut parfois prendre une mesure irréversible, forcer l’ouverture.

Ceux qui ont déjà été confrontés à une surcharge de bagages souligneront que c’est une expérience très stressante. Afin d’éviter cette situation, un écran affiche le poids de la valise lorsqu’on le soulève avec son poignet. On peut ainsi effectuer les ajustements nécessaires et connaître le prix d’un éventuel surcoût, bien avant de partir pour l’aéroport.

De plus, grâce à une puce GSM, on peut suivre la valise à la trace, sauf au Japon où ce format n’est pas reconnu. En outre, selon que le bagage se rapproche ou s’éloigne de son propriétaire, il recevra une alerte relative à la situation. Même si elle est seulement alimentée par six piles AAA, cette valise peut recharger différents appareils. Enfin, la version cabine de pluggage coute 600 euros tandis que le modèle soute est proposé au prix de 700 euros.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Alain_28
    Pas mal, pour la marque DELSEY qui ne fait plus réaliser ces produit en France, mais en CHINE avec un prix d'achat en moyenne de 20 €uros a la revente 550 €uros de plus valus. C'est époustouflant , mais les client de DELSEY son trompé car il achètent un produits cent pour CHINOIS. Alors que DELSEY ce dit toujours FRANCAIS. Je rappelle que la marque fait partie d'un fond commun de placement ANGLAIS ( ARGAN CAPITAL) par conséquent elle n'est plus FRANCAISE. Merci Messieurs du gouvernements de laisser faire cet tromperie.
    0