Des hackers promettent d'attaquer les serveurs de Pokémon GO le 1er août

Le jeu mobile Pokémon GO, qui défraie la chronique ces derniers jours, a souvent été victime de son succès, au point que le développeur Niantic a été obligé de décaler la sortie dans de nombreux pays afin d’éviter de surcharger ses serveurs. Alors que ceux-ci ont déjà du mal à supporter la masse de joueurs, ils ne sont pas au bout de leur peine : le groupe de hackers PoodleCorp annonce vouloir s’en prendre aux serveurs du jeu, lors d’une attaque qui pourrait être menée le 1er août prochain.

C’est dans une annonce publiée sur Twitter que le groupe a indiqué ses intentions, ainsi que ses raisons pour le moins légères : « Nous voulons nous attaquer aux serveurs parce que le jeu est populaire actuellement, et que personne ne peut nous arrêter », explique Xotehpoodle, membre du groupe. Le groupe compte ainsi mener une attaque de type DDoS, qui consiste à surcharger les serveurs pour les empêcher de répondre aux requêtes des joueurs, les rendant ainsi indisponibles. Pour cela, le groupe affirme disposer d’un réseau de machines zombies constitué de près de 600 000 appareils, qui aurait déjà été utilisé dans d’autres attaques de ce type.

PoodleCorp affirme en effet avoir déjà mené une première attaque contre les serveurs ces derniers jours, rendant ceux-ci difficilement accessibles durant une partie de la journée du samedi 16 juillet. Le groupe se dit également à l’origine d’une attaque contre les serveurs américains du jeu League of Legends. Reste à savoir si l’attaque aura bien lieu, et si Niantic sera en mesure de se défendre le cas échéant, sans quoi le 1er août pourrait être une journée sans Pokémon GO.

À lire :
 
Pokémon Go : comment l'installer sur son smartphone avant la sortie en France ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire