Portabilité des numéros : le bout du tunnel ?

Les délais de portabilité réduits à 10 jours À partir du 21 mai les abonnés de téléphonie mobile vont pouvoir bénéficier d’une portabilité facilitée. En d’autres termes, il sera possible de changer d’opérateur, tout en gardant son numéro de téléphone et dans un délai raisonnable, réduit légalement à 10 jours.

Uniformisation prévue pour septembre

Cette mesure préconisée par l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes) sonne comme un retour de bâton. La portabilité est une option effective depuis janvier 2006, or la majorité des opérateurs n’avaient jusque là rien fait pour la rendre accessible et une telle opération pouvait durer de un à deux mois. Jusqu’à aujourd’hui, et malgré l’avertissement de l’Autorité de régulation des télécoms, des opérateurs tels que Orange et Bouygues Telecom affichaient des durées de préavis aberrantes. SFR, Tele2Mobile et Neuf Mobile ont été les premiers à s’engager pour une réduction des délais.

Démarches pour le nouvel opérateur

Ils ont été suivis, depuis, par les opérateurs les plus récalcitrants. Orange, par exemple, a annoncé une réduction du préavis de 45 à 10 jours pour tous ses clients. La totalité des opérateurs devrait s’aligner en septembre au plus tard. L’autre clarification induite par cette mesure se situe au niveau de la répartition des tâches entre les opérateurs : c’est au nouvel opérateur d’entreprendre toutes les démarches.

L’analyse : La portabilité vise à faciliter la concurrence entre opérateurs dans l’intérêt du client. Ce sont d’ailleurs les opérateurs les moins dominants qui se sont le plus réjouis de l’initiative de l’ARCEP. C’est aussi chez eux que devraient fleurir les offres les plus attractives. Neuf Mobile a déjà annoncé son attention de rembourser les 100 € requis pour une résiliation à tout nouveau client. Quant à Tele2Mobile et Debitel, ils proposent déjà un mois d’abonnement offert et des tarifs revus à la baisse.