Apple menacé pour abus de position dominante

La Federal Trade Commission (FTC) va ouvrir une enquête sur Apple, considérant que l’entreprise abuse de sa position dominante dans le monde du mobile.

Apple en abus de position dominante ?

Le problème viendrait des règles d’utilisation de l’App Store d’Apple, récemment modifiées. En mai, la firme a en effet précisé que certains outils étaient interdits aux développeurs pour créer des applications sur l’iPhone et l’iPad. La semaine dernière, Apple a d’ailleurs bloqué le service Google AdMob, parmi d’autres, dans ses applications.

Pour la FTC, il s’agit donc de s’assurer qu’Apple n’utilise pas le succès de son App Store pour réduire la concurrence à néant. Il semble en effet évident que les récentes modifications de l’App Store avait pour cible Adobe, qui entretient des rapports tendus avec la firme à la Pomme, notamment à cause de la non-intégration de Flash sur ses appareils mobiles. Ces nouvelles règles rendent en effet plus compliquée la création d’applications pouvant fonctionner sur plusieurs plateformes, ce que certains outils d’Adobe comme Flash pourraient permettre.

De même, Apple a purement et simplement interdit l’utilisation de services publicitaires qui partagent des données avec « un service fourni par ou affilié à un développeur ou distributeur de mobile, de système d’exploitation mobile ou d’environnement de développement autre qu’Apple ». Inutile de préciser que Google, gros concurrent d’Apple sur ce secteur avec Android, est directement visé.

iPhone 4 : les 9 nouveautés du prochain téléphone Apple