Les DRM ont trouvé un remplaçant

Universal MusicConsidérés aujourd’hui comme le principal frein à l’épanouissement du téléchargement sur le Net et décriés de toutes parts par les internautes, les DRM sont de plus en plus sur un siège éjectable. Seulement, si les industriels sont de plus en plus nombreux à se séparer de cette technologie (Universal étant le dernier en date), vendre leur musique sans mesure de protection ne les rassure guère.

Heureusement, l’industrie a plus d’un tour dans son sac, et la disparition des DRM pourrait entraîner l’arrivée d’une autre technologie non moins douteuse.

Un marquage audio

Une rumeur se fait de plus en plus insistante avec le service de téléchargement sans DRM d’Universal. Si les musiques seront effectivement vendues sans mesure de protection numérique, elles seront en revanche affublées d’une signature numérique, qui se présente sous la forme d’un signal audio inaudible pour l’oreille humaine.

Ce signal n’empêchera aucune utilisation du fichier téléchargé (à l’inverse des DRM), mais contiendra plusieurs informations sur le fichier, notamment sur l’origine du propriétaire du fichier, informations qui ne pourront pas être modifiées et qui permettront bien évidemment de remonter jusqu’au propriétaire du fichier si celui-ci se trouvait sur un réseau P2P.

Les nouveaux DRM ?

Baptisée Activated Content, cette technologie devrait donc remplacer les DRM dans le coeur des majors. Si elle s’avère moins contraignante pour l’utilisateur que les DRM, elle risque de s’attirer les foudres des défenseurs de la vie privée, qui verront certainement d’un mauvais oeil le fait qu’un fichier permette de remonter jusqu’à son propriétaire. Apple avait déjà fait l’objet d’une polémique après qu’il ait été découvert que les fichiers sans DRM disponibles sur iTunes contiennent eux aussi des informations sur l’acheteur du fichier.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
20 commentaires
    Votre commentaire
  • Marquant_Benjamin
    Alors là je suis septique sur ça... On pourrais savoir le propriétaire de la musique dans le sbandes sonores c'est bien ça? Ce qui signifierait que ce système est inviolable.. dumoins pour l'instant, si on le ré-encode avec un (futur) outil qui "brouillerait" cette signature, on peut rever mais bon on à déjà detruit le DRM donc..... pourquoi pas?

    Mais ça voudrait dire que si une personne se fait choper avec des mp3, on pourrais savoir directement si ses mp3 sont signés et voir si la personne les a bien acheté.. inquiétant pour ça dumoins!
    0
  • windob
    Les algos d'encodage mp3 font justement en sorte de supprimer des fréquences inaudibles par l'oreille humaine donc si c'est juste ça le probleme, il suffit de les réencoder en mp3.

    Au pire, un petit passage dans un logiciel de traitement audio permettra facilement de tronquer le fichier son en ne gardant que le spectre audible.

    C'est bizarre, ça semble un peu trop facile !!
    0
  • yyoupla
    Hum, et admettons que j'achete des albums avec cette technologie. Il y a donc mon nom dedans.
    Je me fais pirater mon PC, et voler mes données.
    Je suis responsable des fichiers qui circulent ensuite sur les réseaux ?
    Comment prouver que ce n'est moi qui les ai mis en partage ?
    Après pour le réencodage, ils ont l'air plutot sûr d'eux :
    (source : http://www.activatedcontent.com/watermarking_our.asp)
    "• survives all forms of compression, encryption, transmission, duplication and conversion
    • invisible to all forms of audio analysis
    • can not be removed without damaging the original audio"
    0