Prynt, la coque Polaroïd explose sur Kickstarter

PryntPrynt

Prynt, c’est la nouvelle coqueluche de Kickstarter. Une coque qui transforme un smartphone en Polaroïd. Une innovation improbable en 2015 alors que les photos se partagent désormais via les réseaux sociaux et ne se trouvent que rarement couchées sur du papier glacé. Remettre au goût du jour la photo traditionnelle avec l’instantanéité exigée par notre époque, voilà le pari de Prynt qui a déjà séduit près de 2000 « backers ».

Pour entrer en production, l’équipe de Prynt réclamait 50 000$. Lancée le 27 janvier, sa campagne a déjà collecté plus de 200 000 dollars moins de 24 heures plus tard. Un véritable raz-de-marée de financements.

Un système d'adaptateurs

Conceptualisé en janvier 2014 et présenté au CES 2015, Prynt est un boîtier compatible Android et iOS. C’est sa force. Grâce à un ingénieux système d’adaptateurs, il peut accueillir les iPhone 5, 5S, 5C, 6 ainsi que les Galaxy S4 et S5. Ses inventeurs annoncent que leur produit sera évolutif et s’adaptera aux prochaines générations de smartphones. En revanche, on note que les phablet ne sont pas prises en charge. Exit donc l’iPhone 6 Plus ou les Galaxy Note. S’il ne parvient pas à s’adresser à tous, il s’attache au moins à toucher le plus grand nombre en visant des modèles emblématiques.

30 secondes pour une impression.30 secondes pour une impression.

Papier sans encre

Dans les faits, il suffit d’y raccorder son smartphone pour utiliser Prynt. Nul besoin de connexion Bluetooth, tout passe en lightning ou microUSB. Le boîtier accueille un pack de 10 feuilles. Aucune recharge d’encre n’est nécessaire. Prynt utilise un papier ZINK (zero-ink) qui comprend déjà l’encre. Résistant aux bavures, il est aussi insensible à l’eau.

Prynt permet d’imprimer une photo prise sur l’instant ou d’en choisir une parmi ses clichés déjà effectués ou encore une photo postée sur Instagram. Les photos sortent en format 7,5 x 5 cm, contre 8,8 x 10,7 cm avec un Polaroïd. 30 secondes sont nécessaires pour tenir le résultat en main.

Sans bavures et résistant à l'eau.Sans bavures et résistant à l'eau.

Réalité augmentée

Prynt, c’est aussi une caméra. Lorsqu’une photo est prise, l’appareil prend en réalité une courte vidéo qu’il conserve en ligne. La photo imprimée est codée. Lorsqu’elle est présentée à l’application, la vidéo se déclenche dessus en réalité augmentée.

Autonome, le boîtier est équipé d’une batterie de 500 mAh. Celle-ci lui permet d’imprimer 20 clichés. C’est un peu court, d’autant plus que sa charge dure 1h30. Lors d’une soirée, Prynt risque de passer plus de temps sur le secteur qu’en pleine action.

Disponible en trois finitions (blanc, rose ou bleu), Prynt est actuellement vendu 99 $ via Kickstarter. Sa sortie est prévue en octobre 2015. Son tarif commercial devrait être alors compris en 130 et 150 $. Chaque recharge de 10 feuilles est facturée 5 $.

La photo en réalité augmentée.La photo en réalité augmentée.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire