Sony PS4 : plus attirante que la Xbox One ?

Mise à jour : Comme nous le pressentions, le PlayStation Eye ne sera pas compris dans le bundle PS4 à 399 euros. Nos confrères d'Engadget ont eu l'information via un communiqué japonais plus bavard que la conférence de Sony. On y apprend qu'il faudra ajouter 49 euros pour acquérir la caméra de la PS4. Ce sera exactement la même somme qui sera demandée lors de l'achat d'une manette supplémentaire.

La fiche produit confirme également les caractéristiques de la console. Elle tourne donc sur un processeur AMD "Jaguar" de huit coeurs. Sa carte graphique est également issue des usines AMD et est basée sur sa prochaine génération de GPU.

De base, le pack comprendra donc la console, une DualShock 4, une oreillette mono et les câbles HDMI, USB et d'alimentation. Livrée avec un disque dur de 500 Go, la PS4 peut en accueillir un autre de plus grande capacité, à l'instar de la PS3. La console mesure 275 x 53 x 305 mm et la manette pèse 210 grammes avec sa batterie de 1000 mAh. Optionnel, le PlayStation Eye est capable de filmer en 1280 x 800 pixels à 60 images par seconde.En outre, Sony a confirmé que la PS4 ne sera pas zonée.

Article original du 11 juin 2013 à 7h24

La PlayStation 4 est enfin une réalité. Après une première conférence le 20 février dernier à laquelle on n'avait eu que la manette à se mettre sous la dent, Sony vient de dévoiler entièrement sa console de nouvelle génération à l'occasion de sa conférence pré-E3.

La PS4 affiche un design assez éloigné de la Xbox One, sa concurrente la plus sévère. Les deux machines ne partagent que la livrée noire et des angles abrupts. Pour le reste, la console de Sony semble plus fine et compacte que celle de Microsoft. Contrairement à la PS3, elle fait dans le format brique malgré des lignes travaillées en biseau. D'un bel effet, le résultat lui permettra au moins d'accueillir des objets sur sa surface sans qu'ils glissent comme sur la PS3.
Au premier coup d’œil, on a l'impression qu'elle est disposée en deux parties empilées l'une sur l'autre. C'est en quelque sorte le cas puisque le lecteur Blu-ray et la connectique de façade sont placés entre ces deux morceaux. Sony a encore mis en avant un design épuré et efficace pour attaquer en toute sérénité les salons du monde entier sans jurer avec le matériel qui y trône déjà.

Divisée en deux parties en hauteur, c'est aussi le cas sur la largeur. Cette séparation est marquée par une partie glossy à gauche alors que l'autre reste mate. Un choix esthétique que pourront regretter les joueurs, d'autant plus que Sony avait eu la bonne idée d'abandonner la finition brillante dès la PS3 Slim. Un retour aux sources discutable, donc.

En mémoire des PS2 et PS3, la PlayStation 4 conserve la possibilité d'être installée à l'horizontale ou à la verticale. Prenant exemple sur la PS2, elle dispose d'un pied amovible. Sa connectique se limite à l'essentiel. On compte deux USB 3.0 en façade. La partie arrière de la console accueille un port HDMI, un Ethernet, une prise pour le PlayStation Eye ainsi qu'une sortie optique. À noter que la prise d'alimentation est identique à celle de la PS3. Aussi, on peut espérer qu'elle soit dépourvue du disgracieux bloc d'alimentation.

Occasion, connexion Internet : Sony double Microsoft

On en arrive aux contenus. Shuhei Yoshida, président de SCE Worldwide Studios, a annoncé que 40 titres étaient actuellement en développement pour la PS4. Parmi eux, 20 sont prévus pour la première année de vie de la machine et 12 sont de nouvelles licences de Sony. Parmi elles, on compte The Order, le premier titre dévoilé lors de la conférence de Sony. Quelques exclusivités ont également fait leur apparition avec Final Fantasy XV et Kingdom Hearts III.
Sur tout son système de jeu, Sony a pris le contrepied de Microsoft. Une tactique pour récupérer dans son escarcelle tous les déçus de la Xbox One. Ainsi, le joueur PS4 pourra s'adonner solitairement à ses plaisirs vidéoludiques sans connexion Internet. Second coup de massue de la part de la marque nipponne : il n'y aura aucune restriction quant aux jeux d'occasion. Ils pourront être donnés, vendus ou échangés comme aujourd'hui. De quoi maintenir encore le peu de boutiques spécialisées restantes. À noter qu'un seul abonnement PlayStation+ suffira pour le trio PS3, PS Vita et PS4. Par contre, il sera obligatoire d'en posséder un pour accéder au multijoueurs sur PS4. En ce sens, Sony se rapproche de l'abonnement Gold du Xbox Live.

Côté multimédia, Sony est moins avancé que Microsoft. Au-delà des jeux, la PS4 proposera également des services de musique et vidéo avec  Music Unlimited, Video Unlimited, Hulu ou encore Netflix. Sony reviendra prochainement sur leur disponibilité hors États-Unis. On est loin de la console/box présentée par la firme de Redmond.

Sony PS4

Sony prend de l'avance

La PS3 et la PS Vita ne sont pas en reste. Sony a expliqué en début de conférence qu'elles ne passaient pas à la trappe. 300 titres PS3 sont attendus dans les mois à venir ainsi que 85 jeux sur la PS Vita. Sony copie donc Microsoft en allongeant la durée de vie de sa console actuelle. La Xbox 360 a également 300 jeux en réserve.

Le combat entre les deux marques se poursuit avec la prochaine génération de console. Sony prend cependant un bel avantage sur Microsoft  grâce à l'absence de fonctionnalités pénalisantes pour l'utilisateur et surtout un prix plus abordable. En effet, la PlayStation 4 sera disponible avant la fin de l'année à 399 euros contre 499 euros pour la Xbox One. Sony aurait-il appris de ses erreurs (PS3, NDLR) ? Attention néanmoins, le PlayStation Eye ne fait peut-être pas partie du pack, contrairement à Kinect 2.0.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire