New York n’aime pas la publicité en pop-up

Infos-du-Net.comLes internautes qui passent plus d’une heure par jour à surfer sur différents site (c’est à dire la grande majorité du lectorat d’Infos-du-Net... allez, ne me faites pas mentir) sont maintenant assez familiers de ces différentes publicités affichées dans des pop-ups (de nouvelles fenêtres qui s’ouvrent en premier plan pour afficher la publicité et que le regard ne peut généralement pas éviter). Aujourd’hui, la ville de New York dépose une plainte contre une entreprise qui abuse de cette technique de publicité.

L’entreprise Direct Revenue faisait partie de celles qui proposent de la publicité sous cette forme. Le problème avec celle-ci est qu’elle est allée un petit peu trop loin puisqu’elle installe un spyware sur la machine de l’utilisateur à son insu afin d’afficher les pop-up en question. La simple visite d’un site Web particulier peut entraîner l’installation automatique du spyware et sa désinstallation ou sa désactivation semblent impossibles. L’avocat général de la ville de New York, Eliot Spitzer, demande à ce que la sentence qui sera prononcée à l’encontre de Direct Revenue soit exemplaire afin de dissuader d’autres entreprises de prendre le même risque. En juin dernier, Spitzer avait déjà fait condamner la société Intermix à 7,5 millions de dollars d’amende pour avoir installé des spywares et des adwares sur les machines d’utilisateurs sans leur consentement.

Source : BetaNews
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
13 commentaires
    Votre commentaire
  • SamTech25
    Bien bon pour eux.
    0
  • virtualmix
    Et oui ! C'était le risque !
    Il y a une justice : Si on n'a pas le droit de partager une musique, on n'a pas le droit non plus d'installer des spywares chez les autres pour y diffuser sa pub... ;-)
    0
  • midge
    bien fait j'aime pas les popups ! lol mais bon faut dire que c'est un outil indispensable pour faire un peu de pub ...
    0