La puce anti pédophile en Grande Bretagne

Infos-du-Net.comLe débat sur les puces électroniques implantées sur des êtres humains revient au devant de la scène. En Grande Bretagne, à l'initiative d'une association de défense des victimes, le ministère de l’Intérieur britannique prévoirait de poser des puces sur les personnes jugées pour actes de pédophilie afin de suivre leurs déplacements.

La nouvelle a fait la une des quotidiens britanniques pendant toute la durée du week end. Le ministère de l’Intérieur de la Grande Bretagne serait en passe de proposer un plan de suivi des criminels pédophiles. Il s’agirait de greffer sur ces individus des puces qui devraient permettre de les suivre et donc de prévenir leurs agissements.

Eloigner le danger

Les individus seraient repérables en instantané grâce à ces puces et un suivi par satellite. Ces puces seraient également capable de suivre le taux de pression sanguine et le rythme cardiaque des individus, ce qui donne de bonne indications sur l'excitation potentielle de la personne. Les autorités pourraient également délimiter des zones qui seraient interdites à ces personnes (jardins publics, écoles,…).

Tracker et Compaq

Ken Jones, un des responsables du projet défend l’idée selon laquelle il faut protéger les enfants par ce moyen technologique jusqu’à présent très controversé. "Si nous sommes préparé à suivre les voitures, pourquoi ne suivrions nous pas les individus ? Il serait possible d’implanter des puces chirurgicales chez les agresseurs sexuels les plus dangereux que nous voulons contrôler" explique t il. De fait, Tracker, l'entreprise qui produit les systèmes antivols de voiture basés sur le même mode de fonctionnement aurait déjà été contactée, et Compaq Software Solutions pourrait fournir le logiciel qui permettrait de faire fonctionner l'ensemble du réseau. Compaq Software Solutions a déjà vendu à la NASA un logiciel pour suivre les astronautes, basé sur le même principe.

Voitures volées

Les réactions à ce projet sont très vives en Grande Bretagne, suite aux révélations faites par le quotidien l’Observer, ce week end. Le système mis en place pourrait permettre de suivre et de repérer les individus condamnés pour actes de pédophilie par satellite, tout comme c’est le cas dans des affaires de vol de véhicule. Un système existe en effet déjà pour retrouver les voitures de luxe volées.

Pas de risque

Le site The Times Online reporte les propos du docteur William Harwin, du département de cybernétique de l’université de Reading. "des puces de repérage similaires sont déjà utilisées de manière intensives sur les animaux domestiques et le bétail ". Il n’y aurait donc pas de risque physique (comme un rejet par exemple) pour le porteur de ce type de puce.

Débat public

Pour les associations de défense des droits, cette affaire est un véritable scandale. "Implanter des objets de suivi donne une vision effrayante du futur. Nous savons déjà que les règles qui protègent la vie privée sont inadéquates. Ou cela s’arrêtera t il ?" demande John Wadham, le directeur de l’association de défense des droit Liberty. "Cela pourrait être utilisé en premier lieu contre les pervers sexuels, mais on trouvera bientôt que d’autres groupes marginaux, comme les demandeurs d’asile, devraient être équipés de ce type d’implants".

A l'initiative de ce projet, on trouve une association de défense des victimes de pédophiles, Phoenix Survivors.

Si un tel système est mis en place en Grande Bretagne, une nouvelle loi devra être votée par le parlement, ce qui augure d'un débat public conséquent.
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Breizhim
    Ha .... ben je suis POUR moi. C'est déjà assez incroyable qu'on laisse sortir de prison ces êtres là, alors leur coller une puce pour avoir détruit une vie, il n'y à pas à réflechir, et j'aimerais voir ce systeme en France.
    0