Qualcomm lance un nouveau processeur pour montres connectées

Les montres connectées n’ont pas énormément de choix en matière de processeur. La grande majorité fonctionne grâce au Snapdragon 400 de Qualcomm, bien que certains cas isolés, à l’instar de la Tag Heuer Connected ou la Fossil Q Founder, fassent appel à une puce Atom d’Intel. Mais les choses sont sur le point de changer. Qualcomm dévoile une nouveauté qui se dédie aux montres connectées : le Snapdragon Wear 2100.

À l’intérieur, quatre cœurs Cortex A7 et une puce graphique Adreno 304 se chargeront d’animer les cadrans numériques des garde-temps connectés. La grande différence avec le Snapdragon 400, c’est sa taille : 30 % plus petit avec une consommation réduite de 25 %. On peut donc logiquement espérer une amélioration de l’autonomie, ce qui est pour le moment le principal problème de ces appareils. Dépasser une journée d'utilisation est un fantasme pour encore beaucoup d'utilisateurs.

Deux versions de la puce sont disponibles : l’une équipée du WiFi (802.11n) et du Bluetooth (4.1), l’autre intègre en plus un modem 4G, ce qui devrait la rendre un peu plus gourmande en terme d’énergie. Il n’a pas été indiqué pour le moment quel futur modèle sera le premier à l’intégrer, mais on peut s’attendre à une annonce dans les prochaines semaines pour en apprendre un peu plus.

>>> Lire : Comparatif : quelle est la meilleure montre connectée ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire