Nouveaux radars : mobiles, sans flash... indétectables ?

Une nouvelle génération de radars fait son apparition sur les routes de France. Embarqués dans des véhicules banalisés ou officiels, ils sont capables de capter les excès de vitesse en mouvement.

Jusqu’alors, les radars embarqués ne pouvaient fonctionner qu’à l’arrêt. Dissimulés dans des breaks ils flashaient par l’arrière du véhicule. Désormais, ce sera en mobilité qu’il pourra sanctionner le pied droit des automobilistes. Pour ce faire, le radar est installé à côté du conducteur et fonctionne dans le sens de la circulation. C’est donc en doublant la voiture banalisée ou en accélérant devant elle que les contrevenants se feront avoir. Pour une efficacité sans failles, ce nouveau type de radar est infrarouge et évite ainsi le Flash bien caractéristique des autres modèles. Dès lors, si l’un se fait prendre, cela n’éveillera pas les soupçons des autres voitures.

Pourvu de détecteurs d’appareils antiradars illégaux, le nouveau radar embarqué est actuellement en phase de test dans les commissariats et gendarmeries de l’Oise et des Yvelines. Le déploiement sur les routes a débuté ce week-end. Précisons que durant ces tests, aucune amende ne sera distribuée à partir des enregistrements de ces radars.

iCoyote, Avertinoo, Eklaireur : le match des applications anti-radars