Radar invisible, l'arme ultime contre les excès de vitesse ?

À partir du 15 mars 2013, les automobilistes français pourront être photographiés sans flash par des radars fondus dans la circulation et invisibles.

C’est la nouvelle que vient d’annoncer la Sécurité Routière qui mettra bientôt en service ce nouveau type de radar pour lutter contre les grands excès de vitesse. Embarqués dans des véhicules banalisés, ils sont cachés dans les plaques d’immatriculation et sont difficilement détectables à l’oeil nu.

« La nouveauté, c'est que ces radars vont effectuer des contrôles à partir de véhicules insérés dans le flot de circulation. L'objectif est de se fondre parmi les automobilistes », explique Aurélien Wattez, chef du département du contrôle automatisé à la Sécurité routière.

Selon l’organisme, la vitesse est un facteur prédominant dans les morts par accident de la route. En 2012, 26% d’entre eux, soit 1000, étaient dus à des allures excessives. Si les radars automatiques permettent de calmer les usagers, quelques chauffards continuent de ne ralentir qu’à leurs abords. « Ce système est là pour leur rappeler qu'il faut respecter les vitesses partout et pas uniquement là où c'est signalé », ajoute Aurélien Wattez.

Embarqués dans des véhicules en mouvement, ces radars disposent d’une marge d’erreur plus importante que les radars fixes. En dessous de 100 km/h, 10km/h seront retirés du total alors qu’au-delà, ce sont 10% qui seront retenus. Ainsi, un véhicule contrôlé à 144 km/h ne sera pas verbalisé puisqu’il sera mesuré en réalité à 130 km/h.

Dès le 15 mars, 20 départements seront équipés de ces nouveaux radars. 300 véhicules équipés seront déployés d’ici trois ans sur le territoire français.

Nouveau radar invisible : tout ce qu'il faut savoir sur le fantôme MILLIA


Radars embarqués

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • Aarteleis
    Avoir une marge d'erreur de 10% ne permet pas d'écrire que si on est flashé à 146 km/h la vitesse réelle est de 130 km/h... Et dans le cas des contraventions suite à un excès de vitesse, il n'est d'ailleurs pas fait état de vitesse réelle mais de vitesse retenue pour la verbalisation. Sans compter qu'en plus, si on retire 10% à 146, on arrive à 131,4 km/h, on est donc verbalisable sur autoroute, contrairement à ce qui est écrit dans la news...
    0
  • Jonathan Marbehant
    En général quand on voit le flash ,il est déjà trop tard :p
    0
  • obstinate
    Cela pénalisera encore les honnêtes citoyens trop pressés mais sera inopérant contre les VRAIS malfaiteurs: les TRAORÉ et consorts qui roulent sans permis, les "go-fast" etc...
    0