Piratage : RapidShare gagne contre Atari

Le procès opposant RapidShare à l’éditeur français Atari vient de se solder par la victoire en appel du service de partage de fichiers. La cour d’appel de Düsseldorf, qui était chargée de l’affaire, a finalement rejeté les demandes d’Atari.

RapidShare évite le filtrage

« La cour d’appel a reconnu les efforts de RapidShare afin d’empêcher la distribution de contenu protégé par des droits d’auteur et a estimé les mesures supplémentaires demandées par Atari déraisonnables ou inutiles », explique RapidShare.

RapidShare avait été condamné une première fois fin 2010 pour ne pas avoir pris les mesures nécessaires visant à empêcher la diffusion d’un jeu d’Atari sur son site. Atari avait également demandé que RapidShare soit tenu de mettre en place un système de filtrage par mots-clés afin d’éviter ce genre de désagrément.

Ce n’est pas la première fois que les juges de Düsseldorf sont cléments avec RapidShare, qui avait déjà gagné une affaire de partage de films. Le site y avait déjà démontré que la mise en place d’un tel filtrage génèrerait inévitablement une longue liste de faux positifs, le rendant inefficace.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires