Les statistiques de Microsoft sur les malwares

virus informatique
Juste après la sortie de Windows Defender, Microsoft publie quelques chiffres sur les malwares éradiqués par son logiciel.

Les chevaux de Troie, toujours menace numéro 1

Durant les six premiers mois de l’année ce sont 43 000 nouvelles variantes (principalement de Win32/Rbot et Win32/Sdbot) de bots et chevaux de Troie contrôlant plusieurs millions de machines infectées (botnets), sur les 4 millions d’ordinateurs vérifiés par le MRST (Malicious Software Removal Tool) environ 50% contenaient des chevaux de Troie rendant ainsi la machine vulnérable aux attaques extérieures, bien que ce pourcentage soit élevé c’est mieux que les 68% des six derniers mois de 2005.

Les rootkits quand à eux, soit disant indétectables, ont diminués de 50%.

Microsoft montre aussi la tendance des malwares à utiliser de plus en plus les logiciels « sociaux » comme les messageries instantanées, emails et applications P2P, MRST et OneCare (la suite payante de sécurité) révèlent que 20% des ordinateurs nettoyés étaient infectés par un email vérolé.

Key loggers et downloaders ensuite

Enfin derrière les chevaux de Troie viennent les enregistreurs de frappe ou key loggers qui ont pour but de collecter vos logins et mots de passe, selon Microsoft la plupart viendraient du Brésil et seraient des variantes de Win32/Banker et Win32/Bancos découverts en début d’année. Puis les downloaders qui, une fois lancés, téléchargent d’autres fichiers nécessaires à l’attaque du PC, c’est ce type de malware qui est souvent utilisé par les spywares et adwares.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • jerhum
    Citation:
    révèlent que 20% des ordinateurs nettoyés étaient infectés par un email vérolé

    je me fait deja la petite sur la messagerie qu'ils utilisent et le navigateur quand ils clickent sur les liens ...
    0