Un rayon laser détruit un camion à plus d’un kilomètre

Les rayons lasers ont toujours fait l’objet de fantasmes dans la science-fiction, qu’ils soient utilisés comme projectiles dans Star Trek ou comme sabre dans Star Wars. Mais la réalité rattrape parfois la fiction, et le fabricant d’armes américain Lockheed Martin en fait ici la démonstration. Son projet ATHENA (pour Advanced Test High Energy Asset) a été testé sur une camionnette placée sur une plate-forme, un rayon laser d’une puissance de 30 kW qui a totalement détruit son moteur et sa direction en une fraction de seconde.

Si cet essai est un succès, la technologie est terriblement difficile à contrôler, de par la nature même d’un laser. L’entreprise explique que son manque de précision, sa consommation d’énergie et les difficultés liées à son refroidissement en font une arme tactique délicate à mettre au point. Les chercheurs sont alors parvenus à contenir ces phénomènes en utilisant des modules de fibre optique couplés à des matériaux rares, tels que l’erbium, ytterbium ou encore le néodyme.

Le directeur de la technologie chez Lockheed, Keoki Jackson, explique ainsi que « le laser a fibre optique est en train de révolutionner les systèmes à énergie dirigée ». L’avenir du laser semble alors tout tracé, surtout après un succès : « ce test représente la prochaine étape pour la fourniture de systèmes d’armes laser légères et robustes pour les avions militaires, hélicoptères, des navires et des camions ».

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire