[CES 2016] Razer lance sa première montre connectée, dédiée au sport

La firme américaine Razer s’est fait remarquer en se lançant très tôt le monde des bracelets connectés avec le Nabu en 2014, bien que sa commercialisation ait finalement trainé, prenant du retard sur la concurrence. C’est avec un peu de recul qu’il attaque désormais le secteur des montres, avec la Nabu Watch. La démarche est néanmoins plus proche du bracelet connecté que de la smartwatch, la marque n’hésitant pas à préciser qu’il ne s’agit pas d’une « montre connectée, mais une montre qui est intelligente ».

Le système tout d’abord, est fait maison. Pas question d’Android Wear par exemple ni de ses nombreuses fonctionnalités. D’ailleurs, un premier écran se limite à l’affichage de l’heure, d’un chronographe ou d’autres données liées à la mesure du temps. La partie « connectée » se résume à alerter sur un second écran plus petit de l’arrivée de notifications du téléphone auquel il est relié en Bluetooth, qu’il s’agisse d’iPhone ou d’appareils sous Android. En réalité, au même titre que la Fitbit Blaze, la Razer met surtout l’accent sur le fitness. Avec son GPS, son accéléromètre et son gyroscope, autant dire que le moindre de ses gestes est enregistré avec précision.

>>> Smartwatch : comment choisir sa montre connectée ?

Enfin, la montre n’aura pas peur des situations les plus périlleuses avec son design renforcé qui ne craindra ni les chutes ni l’immersion. Proposée à 179,99 euros dans sa version de base, la Nabu Watch est également déclinée dans une édition spéciale appelée « Forged Edition » dotée de boutons en acier encore plus résistant, contre 239,99 euros. Deux batteries s’occupent d’alimenter la montre. L’une, sous forme de pile plate, garde le premier écran actif pendant un an, tandis que le second dédié aux fonctionnalités connectées doit être rechargé tous les 7 jours.

>>> Retrouver toute l'actualité du CES 2016

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire