Les ellipses médiatiques

Infos-du-Net.comLa saisie du serveur Razorback a comme prévu fait grand bruit sur la toile. L'actualité est brûlante, particulièrement en cette période de débat passionné sur le droit d'auteur, et peut conduire la presse à écrire un article au plus vite, avec des vérifications minimum. Effet fast food, influence des majors ou méconnaissance des sujets ? Les journalistes peuvent facilement traiter la question avec légèreté ou approximation.

Une réalité quotidienne

Il y a plusieurs types de coquille, celle que l'on pardonne le plus facilement est technique. On peut s'en appercevoir au travers de titres tels "L'administrateur de «eDonkey» arrêté en Suisse". Certes on ne s'attend pas à ce qu'un journaliste généraliste se transforme en expert du Web, mais de la part du lecteur encore moins. Dans ce cas, parler d'un administrateur pour un réseau P2P n'est pas réaliste, puisque le principe est justement la décentralisation. Les attentifs corrigeront d'eux-mêmes, il s'agit bien sûr de l'administrateur du serveur Razorback. Mais qu'en est il du néophyte ?

Plus problématique est l'utilisation de généralités pour donner un peu de sensationnel à l'actu. Cela s'illustre avec des phrases comme "Les autorités helvétiques et belges ont fermé un important serveur informatique du réseau «eDonkey» d'échanges de fichiers illégaux sur Internet". On y associe directement le serveur P2P à l'échange de fichiers illégal, ce qui malheureusement amène à inclure toutes les personnes qui utilisaient ce serveur en toute légitimité. Pas seulement pour le téléchargement de fichiers légal (qui existe : musique libre, ISO Linux, documentation...) mais également pour les sites Web des projets communautaires et notamment Open Source que ce serveur hébergeait. La technologie du P2P, par de telles déclarations maladroites, peut facilement être identifiée à une pratique illégale. Or elle ne l'est pas, seul un usage de celle-ci peut l'être, mais en elle-même elle reste extrêmement utile : téléphonie par internet, calcul de la géométrie spatiale moléculaire, soulagement de la bande passante pour les grands réseaux de distribution... Penser que ce système va à l'encontre de la loi, c'est comme déclarer la voiture illégale car elle cause des accidents.

Enfin le parti pris est sans doute le plus facile à déceler, si par exemple on peut lire une unique citation en guise de conclusion : "Selon la MPAA, le piratage a coûté quelque 3,5 milliards de dollars (4,6 milliards de francs [suisses]) au secteur du cinéma en 2004 et environ 5,4 milliards en 2005." Il n'est pas inintéressant d'avoir ce point de vu, bien au contraire. Il faut l'avis de tous les acteurs sur la question. Et justement, on a souvent seulement l'avis du camp qui a le plus les moyens de se faire entendre. Donner la parole à un représentant de l'opposition serait pourtant important au vu de l'aspect primordialement démocratique du débat. On pourrait aussi, à défaut, avoir une mise en contexte ou l'explication de nuances simples telles que rappeler que le piratage ne coûte pas mais provoque du manque à gagner.

Le phénomène n'est pas nouveau, et depuis l'annonce du suicide au silicone de 144 Japonais pour le retard de Dead or Alive 3, aucune amélioration ne semble visible. En définitive, rares sont les excuses faites quand on pointe le problème du doigt.
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
12 commentaires
    Votre commentaire
  • Anonyme
    Ya encore des gens qui lisent des journaux ou regardent le JT de 20h ?
    Moi j'ai arreté, ça me faisait trop rire. Maintenant je ne lis que Yahoo Blague, au moins sur ce site, les journalistes sont de vrais journalistes d'investigation, qui n'hésitent pas à donner de leur personne dans les bistrots belges pour nous ramener le meilleur du pays de la frite.
    0
  • djamblade
    Cela fait bien longtemps que la plupart des medias sont sous controles de nos politicards et des lobby.

    La désinformation est un excellent moyen de controle comme la peur!

    ;-)
    0
  • Mathchoustone
    Citation:
    Y a encore des gens qui regardent le JT de 20h ?


    Hélas... Sérieux ça devient pathétique, il suffit de consulter Google News pour voir à quel point la masse d'infos est totalement différente.
    0