La reconnaissance faciale d'Apple fait polémique aux Etats-Unis

La nouvelle fonctionnalité d'Apple présentée cette semaine lors de la WWDC dans l’outil de gestion des photos fait déjà l’objet de controverses dans l’Etat américain de l’Illinois. En effet, la possibilité de classer vos photos en fonction de la reconnaissance des visages fait déjà polémique. On se souvient que Google photo avait dévoilé en mai dernier des fonctionnalités similaires. Avec Facebook, ils font eux aussi déjà l’objet de poursuites judiciaires dans l’Illinois pour non-respect de la loi de protection des données biométriques.

Pour l’Etat de l’Illinois, ce domaine de reconnaissance ne doit pas être confié à une ou des entreprises privées, la collecte de ces informations doit suivre un processus réglementé de prise de photos biométriques et de prises d’empreintes digitales par exemple et surtout avec le consentement des personnes fichées.

Des donnes uniquement sauvegardées sur l'iPhone

Le système d'Apple, à contrario avec ceux de Google et Facebook est différent surtout concernant la façon dont les données sont collectées et surtout stockées. Apple se défend en rétorquant que sa politique de protection et de respect de la vie privée est un point crucial, en effet, ces empreintes faciales ne sont uniquement conservées que sur le téléphone des utilisateurs de l’application et jamais transmis à leurs serveurs.

Même si ces photos ne quittent à priori jamais votre téléphone, il est tout de même inquiétant de savoir ce qu’Apple pourrait en faire si un jour une décision de justice autorise l’utilisation de ces données par les autorités.

iOS 10 : les 10 nouvelles fonctionnalités pour iPhone et iPad

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire