Le Canada et l’Espagne, paradis du piratage

La Recording Industry Association of America (RIAA), qui s’occupe notamment de défendre les droits d’auteurs pour les oeuvres musicales sur le sol américain, vient d’épingler le Canada et l’Espagne comme étant les deux pays les plus laxistes envers les pirates. L’association souhaite ainsi attirer l’attention du gouvernement américain sur ces deux pays, et les pousser à adapter leur législation pour lutter plus efficacement contre le piratage.

Ces pays qui "décriminalisent" le piratage

L’annonce est surprenante, puisque le congrès espagnol vient justement de voter une loi visant à fermer les sites de partage de fichiers jugés illégaux, et qui devrait être mise en place dès cet été. Pour la RIAA, même s’il s’agit d’un premier pas prometteur, ce n’est pas suffisant. Après l’Espagne, le Canada, puis la Russie et la Chine font partie de la liste dressée par la RIAA.

« Le niveau très élevé de piratage en Espagne peut être attribué à la politique du gouvernement, qui a créé un refuge pour les activités illégales à l’échelle d’Internet », explique la RIAA, véhémente à l’égard des pays en question. « Les autorités espagnoles ont provoqué cette “décriminalisation” du téléchargement illégal par P2P ». L’Espagne n’est par ailleurs pas le seul pays à recevoir de telles attaques : « Le Canada est perçu comme un pays où les lois permettant de lutter contre le piratage sont trop faibles, inefficaces ou inexistantes. (...) C’est le foyer de certains des sites illégitimes les plus populaires, y compris des sites de téléchargement par P2P et de streaming. »

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
    Votre commentaire
  • nomura
    Ouais, ouais.

    Et la semaine prochaine, ce sera l'Angleterre et l'Islande. Celle d'après, la France et l'Irlande. Puis l'Italie et la Grèce.

    Faudrait qu'ils comprennent que c'est de leur faute si ça pirate sec, et que ça n'impacte pas les ventes. Mais bon ...
    0
  • shooby
    Oh non, si la France n'est pas cité la première fois malgré ce qu'on dit de nous, c'est quelle ne le sera pas lol ;)
    0
  • Anonyme
    Les plus gros voleur sont les distributeur de musique et de film qui gardent souvent la majorité des revenue et ne donne que quelques sous aux artistes...
    Il est la le problème c'est pas le piratage mais les compagnie
    0