Quand les spermatozoïdes inspirent la robotique


Une équipe de scientifiques basée aux Pays-Bas et en Egypte s’est inspiré des spermatozoïdes pour créer un micro-robot. Conçu pour se faufiler dans les zones complexes du corps humain, l’automate pourrait faciliter l’administration d’un médicament dans une zone cible.

Dénommé MagnetoSperm, il s’agit d’un robot minuscule qui pourra effectuer des déplacements en milieu liquide. A l’image d’une cellule reproductrice mâle, il est constitué d’une tête magnétique de 42 micromètres de long et d’une queue souple de 280 micromètres. Le tout donne une longueur totale de 0.322 millimètres. Pour se mouvoir dans tous les sens et à l’intérieur de l’organisme, le micro robot utilise le champ magnétique généré pour faire bouger sa queue. Afin d’optimiser sa réactivité au champ magnétique, sa tête a été revêtue d’une couche de nickel-cobalt.  

Actuellement en phase d’expérimentation, l’équipe conceptrice explore toutes les pistes pour réduire davantage la taille du robot. Les applications de Magnetosperm concernent l'univers biomédical notamment la fécondation in vitro ou le nettoyage des vaisseaux sanguins.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire